Aidants et personne dépendante

Aidants : Comment trouver une aide gratuite pour gérer un senior ?

L’aide envers un proche dépendant demande un fort investissement personnel, parfois compliqué à vivre. Les aidants familiaux peuvent notamment avoir des difficultés à cerner les allocations auxquelles ils pourraient avoir droit, les formalités administratives ou juridiques évoluant régulièrement.Droit au répit, groupes de parole, formations… Quelles solutions existent aujourd’hui pour les aidants en recherche d’une aide gratuite ?

Un ensemble de soutiens accessibles à tous

L’idéal dans un premier temps est de se renseigner auprès des organismes proposant un accompagnement : mairies, Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique (Clic), Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), etc. Voici quelques solutions possibles pour trouver une aide fiable :

Les Cafés des Aidants proposent des rencontres axées sur le partage d’expériences, ainsi que des conseils pour tous. Cela permet des moments conviviaux, hors des lieux d’accueil habituels pour personnes en perte d’autonomie. La liste des Cafés est disponible sur Aidants.fr.

La Maison des aidants offre des prestations de services et des conseils, au sein d’un endroit chaleureux. Des professionnels de santé animent les séances, avec l’objectif d’accueillir, d’informer et de soutenir les aidants. Des activités sont proposées sous forme d’ateliers (séances de yoga, etc.), ainsi que des formations.

L’association France Alzheimer pour la formation des aidants, informe et sensibilise les aidants autour de cette maladie, afin d’anticiper et de trouver des ressources pour envisager un projet de vie en lien avec son proche dépendant.

Un soutien psychologique, dispensé par un thérapeute, est possible sur demande : il s’agit de prévenir l’épuisement psychologique, d’écouter et de guider l’aidant, ainsi que de lutter contre l’isolement. Cette aide peut notamment être organisée dans diverses associations ou structures médico-sociales.

Des mesures de protection, telles que tutelle, curatelle, sauvegarde de justice, etc. permettent de protéger une personne dépendante n’ayant plus toutes ses facultés de jugement. Les maisons de justice et du droit aident à régler les litiges du quotidien, avec des solutions à l’amiable. Il est possible de consulter un avocat ou un médiateur familial lors de permanences gratuites et confidentielles.

Des aides personnalisées pour organiser son quotidien d’aidant

L’embauche d’une aide à domicile permet de vous soulager des travaux ménagers, courses, démarches administratives ou soins quotidiens du senior ; selon vos ressources et le niveau de perte d’autonomie de la personne aidée, vous pouvez prétendre à des aides financières, à une exonération des cotisations patronales de sécurité sociale, ou encore à une réduction d’impôt sur le revenu.

L’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) est la principale aide financière destinée aux personnes dépendantes : depuis le 01/03/2016, tous les nouveaux dossiers déposés sont concernés par la réforme de l’APA à domicile. Le montant de l’APA de votre aidé a pu évoluer : si sa situation n’a pas été réexaminée, rapprochez-vous de votre conseil départemental. La réforme de l’APA peut améliorer la situation financière de votre proche, grâce à l’augmentation des plafonds du plan d’aide. Notez que dans tous les cas, il reste une contribution obligatoire au-delà de 800€ de revenus mensuels.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *