après une opération chirurgicale

Les règles de sécurité à la maison après une opération chirurgicale

Après une intervention chirurgicale, un aîné est fragile et récupère plus difficilement qu’un adulte en pleine santé. Si vous prenez en charge votre parent à domicile durant sa convalescence post-opératoire, assurez-vous que votre maison soit un havre de paix et privilégiez la sécurité.

« Ma mère de 72 ans vient de se faire opérer de la hanche et nous avons décidé de la prendre en charge quelques mois à la maison, le temps qu’elle récupère. Comment nous assurer que la maison soit sans danger pour elle ? » Carine V., 44 ans

Avec la présence d’un aîné à domicile, la première règle est de s’assurer qu’il ne court aucun risque de chute, cause majeure de décès et de blessure chez les personnes âgées.

La première chose à faire est donc de vérifier la sécurité de l’environnement :

  • Assurez-vous que les planchers ou autres surfaces au sol ne soient pas lisses.
  • Retirez les tapis et les carpettes qui peuvent conduire votre aîné à glisser et à tomber.
  • Veillez à dissimuler ou retirer les rallonges électriques ainsi que tout objet représentant un obstacle.
  • Facilitez l’accès aux pièces en déplaçant les tables ou autres meubles situés dans le passage.
  • Assurez-vous que les chaises soient à la bonne hauteur et comportent des accoudoirs.
  • Vérifiez les luminaires de la maison, de façon à ce que votre aîné puisse voir suffisamment (couloirs, chambres, toilettes, etc.…) et prévoyez des veilleuses si besoin.
  • Mettez en place des mains courantes et autres poignées qui faciliteront les déplacements et la toilette de votre parent.
  • Utilisez des tapis antidérapants pour la douche ou la baignoire ainsi que des barres d’appui ou siège si nécessaire.
  • Conservez les médicaments et les ordonnances dont votre parent a besoin et veillez à lui administrer.

En plus de ces consignes nécessaires à la sécurité environnante, assurez-vous que votre parent soit à jour avec ses traitements médicaux, sa vue, si elle porte des lunettes et tout autre soin lié à son bien-être.
Méfiez-vous également des interactions entre les médicaments qui pourraient rendre votre aîné somnolent et sujet à des chutes…

Enfin, si vous ne pouvez pas être présent la journée ou le soir, faites appel à des aides extérieures professionnelles qui veilleront au bien-être et à la sécurité de votre parent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *