En 2021, plus d’un million et demi de Français ont plus de 85 ans. On estime qu’ils seront 3 fois plus nombreux en 2050. Pour vieillir dans de bonnes conditions, 85 % des Français veulent vivre à domicile aussi longtemps que possible (1). Dans ce contexte, recourir à l’aide à domicile prend tout son sens. Qu’est-ce que l’aide à domicile ? Quels services recouvre-t-elle ? Quel est le rôle d’un auxiliaire de vie ? Comment finance-t-on l’aide à domicile ?

Qu’est-ce que l’aide à domicile ?

Il s’agit de l’intervention d’un auxiliaire de vie au domicile de personnes vulnérables pour les aider à réaliser des actes essentiels de leur vie quotidienne.

Les bénéficiaires de ces services sont les personnes âgées, handicapées ou les familles socialement et économiquement fragilisées. L’objectif de l’aide à domicile est de prolonger leur autonomie en vivant chez elles, plutôt qu’en maison de retraite ou en institution spécialisée.

Ces services revêtent différentes formes parmi lesquelles l’aide aux repas, le ménage ou la toilette. Ils sont réalisés par un Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD). Cet accompagnement peut être complété par du soin à domicile, dispensé par un infirmier. Ce sont les Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) qui les proposent et les assurent.

Le Service Polyvalent d’Aide et de Soins à Domicile (SPASAD) peut dispenser ces deux types de prestations. 

chiffres clefs de l'autonomie et de l'aide à domicile
Chiffres clefs de l’autonomie et du grand âge / source : solidarites-sante.gouv.fr

Les différents services d’aide et de soins à domicile

Les prestations proposées par chacun des services contribuent au maintien à domicile des personnes. 

Les Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile proposent des services d’aide ménagère, aux courses ou d’entretien du linge. Des auxiliaires de vie qualifiés aident à la préparation et à la prise des repas, la toilette, l’hygiène, l’habillement, le coucher et le lever ;

Les Services de Soins Infirmiers à Domicile sont spécialisés dans les soins médicaux. Des infirmiers réalisent des actes médicaux infirmiers ou des soins techniques (injections, pansements…) et des actes infirmiers de soin (ou nursing) comme la propreté du corps, des soins de confort ou tout soin aidant à mieux vivre une incapacité physique. Leur concours est crucial en sortie d’hospitalisation et en convalescence à domicile ;

Les Services Polyvalents d’Aide et de Soins à Domicile offrent l’ensemble de ces services en regroupant un SAAD et un SSIAD.

Ces organismes peuvent coordonner les interventions de différents acteurs du secteur médico-social, requises par la situation d’une personne vulnérable.

Infographie indiquant les services d'aide à domicile jugés comme essentiels lorsqu'on vieillit
Top 3 des services à la personne jugés essentiels / source : étude IFOP

Rôle et prestations réalisées par les auxiliaires de vie

L’auxiliaire de vie travaille pour un SAAD et endosse le rôle d’aide ménagère et d’assistant de vie. Il s’assure que la personne prend ses repas. Il l’aide durant sa toilette, son habillement, l’accompagne dans ses déplacements et ses sorties, et il peut faire son lit. Il lui prodigue aussi compagnie et écoute, participe à son lien social et à sa stimulation intellectuelle en partageant des activités. L’auxiliaire de vie l’accompagne dans ses démarches administratives.

Ses tâches d’aide ménagère consistent en l’entretien et l’hygiène du logement : il range, dépoussière et nettoie les sols, les meubles, les sanitaires, la vaisselle et les appareils de cuisine. Il veille à la bonne conservation des aliments, prépare les repas et peut être responsable des courses. Il s’occupe aussi du linge (lessive, repassage et petits travaux de couture) et du petit bricolage.

Amelis propose des prestations d’aide à domicile afin d’aider les seniors vulnérables à mieux vivre chez eux aussi longtemps que leur état de santé le permet. Ses services incluent notamment l’aide au ménage, l’assistance aux gestes quotidiens ou des services de compagnie.

Pour exercer ces métiers, il faut être polyvalent et en bonne santé afin de réaliser des tâches physiques. Autres qualités requises : porter un soin particulier à l’hygiène, faire preuve d’initiative, de patience, de respect, d’empathie, savoir communiquer simplement et efficacement, gérer son temps et s’organiser.

Comment financer un service d’aide à domicile ?

Les aides et démarches pour payer un service d’aide à domicile sont différentes selon la situation de la personne : 

– si elle est autonome mais éprouve des difficultés à réaliser certains gestes, elle peut demander une aide financière auprès de sa caisse de retraite : revenus, degré d’autonomie et vulnérabilité sont pris en compte. Il convient de faire la démarche auprès de la caisse de retraite ayant perçu le plus grand nombre de cotisations. Cette aide n’est pas cumulable avec l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie). La personne peut employer directement une aide à domicile ou faire appel à un SAAD ou à une société spécialisée.

La mairie ou le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) recueillent les demandes d’aide ménagère, sous condition de revenus, soit 903,20 € pour une personne seule et 1402,22 € pour un couple. Cette aide est destinée aux personnes de plus de 60 ans inaptes au travail et aux plus de 65 ans. Elle s’étend de 30 à 48 heures par mois selon les cas. Soit le service d’aide à domicile qui intervient est habilité par le conseil départemental et l’aide financière lui est versée, soit la personne emploie une aide ménagère et justifie ses dépenses.

– si elle n’est pas autonome dans l’accomplissement des actes essentiels de sa vie quotidienne : elle peut demander l’APA, dès 60 ans. L’APA est accessible à tous. Son montant dépend toutefois des revenus. C’est le département de résidence de la personne qui étudie sa demande : à réception de son dossier, il organise une visite à domicile pour évaluer le degré de dépendance

Le formulaire de demande est disponible dans les mairies, les CCAS, les services départementaux, la Sécurité Sociale, les mutuelles et les points locaux d’information pour les personnes âgées. Les services d’aide à domicile peuvent aussi les fournir.

– si la personne est handicapée : elle peut percevoir la Prestation de Compensation du Handicap (PCH). Cette aide financière est soumise à des conditions de handicap évaluées par la Maison Départementale des Personnes Handicapées. Elle est principalement destinée aux moins de 60 ans résidant en France. Un plan d’aide est proposé, pris en charge à 100 % si les revenus de la personne sont inférieurs à 27002,02 € annuels, ou 80 % si les revenus sont supérieurs à ce plafond.

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *