Aidant, comment agir en cas de résistance ?

Dans certains cas, il arrive parfois qu’un aîné ayant un besoin évident d’aide, refuse et résiste car il a l’impression que son indépendance lui échappe. En effet, deux des principales questions pour les personnes âgées sont de rester indépendante et de continuer à vivre dans leur maison. Malheureusement l’âge avance et les problèmes cognitifs, médicaux, mentaux ou physiques viennent  altérer les capacités d’indépendance et contraignent un aîné à être pris en charge, parfois contre sa volonté.

Alors que certaines personnes âgées acceptent d’être aidées et soulagées sans aucun problème, d’autres ont beaucoup de mal à accepter la situation et résistent surtout si l’aide fournie est extérieure aux membres de la famille.
L’envie de rester indépendant et maître de ses choix est plus forte chez certaines personnes parfois au détriment de leur propre sécurité et bien être.

Il apparaît après sondage qu’un quart seulement des personnes âgées sollicite directement une aide, alors que les 75% restant émettent une résistance dans un premier temps.

Si vous ne savez pas à quel stade une aide devrait être envisagée pour un proche vieillissant, voici une liste de 10 situations qui pourrait vous guider et vous conduire à déclencher un plan d’aide.

  1. Une situation physique déclinante (maladie, blessure, chute) qui réduit la mobilité de votre proche.
  2. L’âge avancé qui rend le parent moins autonome.
  3. Le parent n’assume plus les tâches quotidiennes qui l’accablent.
  4. Le proche âgé sollicite directement de l’aide.
  5. Les membres de la famille culpabilisent à l’idée de ne pas aider leur proche vieillissant.
  6. Après la mort d’un conjoint, le parent a besoin davantage d’aide et de soutien.
  7. Un déménagement du domicile doit être envisagé si le parent n’est pas aidé.
  8. Le parent s’isole et ne prend plus plaisir à pratiquer les activités qu’il aime habituellement.
  9. La famille constate que le parent âgé a perdu du poids.
  10. L’aspect physique se détériore et le parent commence à se négliger.

Si votre proche entre dans ces différentes situations, il est temps de songer sérieusement à l’aider. Voici quelques astuces pour enrayer sa résistance et ses réticences.

  • Suggérez à l’aîné que l’aide peut le soulager lui et sa famille. Utilisez des phrases comme : « je me sentirais mieux et rassuré de savoir que quelqu’un peut te soulager à faire les courses, le ménage ou t’habiller quand je ne suis pas disponible. » Faire comprendre à l’aîné que sa situation vous affecte autant que lui.
  • Faites intervenir un conseiller médical qui peut expliquer à votre aîné la nécessité pour lui et sa famille d’engager une aide extérieure en complément de vos soins. Un avis professionnel peut mettre l’aîné en confiance et le convaincre davantage.
  • Planifiez ensemble le plan d’aide et de soins en impliquant les professionnels et en respectant les choix de l’aîné si son jugement n’est pas altéré par d’éventuelles maladies mentales (démences ou alzheimer).
  • Les services professionnels d’aide à la personne proposent une consultation gratuite pour définir le plan d’aide en fonction de la situation de chacun. Emmenez votre aîné à cette consultation pour qu’il prenne en compte les différentes options qui l’aideront à rester le plus longtemps possible autonome dans sa maison.
  • Si la personne âgée multiplie les événements dangereux comme laisser une casserole brûler sur le feu, oublier d’éteindre un robinet ou se tromper dans le dosage des médicaments, servez-vous de ces faits pour la mettre face à ses responsabilités et lui prouver qu’il n’est plus possible de vivre seul sans assistance. En effet, les dangers domestiques sont les pires situations auxquelles les aînés sont confrontés.

En toutes circonstances, le dialogue est de rigueur. Si vous avez des difficultés de communications avec votre aîné, n’hésitez pas à solliciter l’intervention d’un professionnel médical, conseiller extérieur ou spécialiste gériatrique qui vous aideront à le mettre en confiance et définir un plan de soins approprié à la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *