CNAV aide à domicile

Les aides financières de la CNAV pour l’aide à domicile

Les seniors en situation de perte d’autonomie peuvent être accompagnés, en bénéficiant d’aides de la part des caisses de retraite. L’objectif de cette mesure est de favoriser le maintien à domicile, en offrant un soutien financier ou matériel pour pallier aux difficultés. Comment fonctionne la CNAV pour l’aide à domicile ? Quelles sont les conditions d’octroi ? Découvrez ici les types d’aides existantes et comment y prétendre.

Comprendre la politique d’action sociale des caisses de retraite

La CNAV propose un panel de services destinés aux retraités et à leurs proches aidants. Ces services d’action sociale visent à écouter et conseiller les seniors et leur famille dans le besoin, et les guident dans les démarches auprès des organismes à même de les aider.

Les caisses de retraite, comme la CNAV ou la MSA (Mutualité Sociale Agricole), diffèrent selon le statut : salarié, fonctionnaire, indépendant, etc. Les activités professionnelles antérieures ont souvent entraîné des cotisations à l’une de ces structures, ainsi qu’à des caisses de retraite complémentaire. Ces prestations s’adressent aux assurés fragilisés par l’âge, la dépendance, la maladie ou le handicap.

Les principales mesures se résument ainsi :

  • Des ateliers collectifs concernant la nutrition, le travail d’équilibre, de mémoire, etc. Le but est de faire acquérir aux personnes fragiles de bonnes habitudes.
  • Un accompagnement dédié aux seniors fragilisés qui peinent à continuer à vivre chez eux, souffrant des suites d’une hospitalisation ou d’un événement difficile. Dans ces cas particuliers, une évaluation des besoins sera proposée : aides nécessaires au quotidien, solutions pour maintenir les relations sociales et combattre le sentiment d’exclusion, etc.
  • Des conseils pour mieux appréhender le quotidien de retraité (soutien psychologique, orientation vers des aides techniques appropriées, etc.).

Quelles sont les aides de la CNAV ?

Les caisses de retraite peuvent être sollicitées pour apporter des aides, qui se révèlent précieuses pour les retraités n’ayant pas droit à l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). Petite revue de détail pour mieux connaître vos droits.

Les aides pour faire face aux difficultés dans la vie quotidienne

Que faire lorsque les gestes essentiels deviennent pénibles et que les revenus ne permettent pas d’adapter son habitat ? L’assurance retraite propose des solutions accessibles sous certaines conditions :

  • Ces aides de prévention sont ouvertes aux retraités du régime général de plus de 55 ans, fragilisés par la dépendance.
  • Un professionnel de l’évaluation intervient ensuite à domicile. Suite à sa visite, il envoie à la caisse régionale un dossier détaillant les services nécessaires au bien-être du senior.
  • La personne reçoit une réponse avec le détail des aides accordées : aide à domicile, portage des repas, installation d’équipements, etc.

Aide à domicile : le point sur l’obtention d’aides financières

Ces aides au financement peuvent prendre différentes formes, telle qu’une fiscalité avantageuse ou une réduction des charges sociales. L’aide financière sera accordée après une évaluation des besoins du retraité, définis grâce à un plan d’action personnalisé (PAP). Le PAP est une alternative pour les demandeurs qui n’ont pas droit à l’APA : cette aide n’est en effet pas accordée aux personnes âgées ayant un GIR de 5 ou 6, c’est-à-dire jugées suffisamment autonomes. Pour bénéficier du PAP, le senior doit :

  • Avoir minimum 75 ans
  • Être retraité du régime général de la sécurité sociale
  • Présenter un véritable besoin, tout en possédant des ressources supérieures au plafond en vigueur.

Concernant les formalités d’octroi des aides, un évaluateur se déplace chez la personne demandeuse afin de réaliser un audit. Celui-ci permet d’évaluer la situation du senior, et mesurer son état de dépendance grâce à la grille AGGIR (Autonomie Gérontologique – Groupe Iso Ressource). Le Plan d’Action Personnalisé est ensuite élaboré : l’objectif sera de prodiguer des conseils, et décider de l’octroi d’un financement pour des services d’aide à domicile.

Les services finançables 

services finançables
source : cfdf-retraités.fr

Barème de participation 2018 des aides du Plan d’Action Personnalisé

source : cfdf-retraités.fr

Les aides pour changer de lieu de vie ou améliorer son domicile

L’âge vous fait craindre des chutes ou des accidents à domicile ? Le logement n’est plus adapté à vos besoins ? Les caisses de retraite peuvent vous aider à sécuriser les pièces à risque. Des financements permettent d’envisager des travaux d’isolation, la pose de barres d’appui ou divers travaux d’adaptation. Des accords de prêts pourront être discutés selon les cas.

Dans d’autres circonstances, les caisses peuvent vous aider à financer un déménagement, et faciliter vos démarches administratives. Elles proposent également un accompagnement lors de la recherche d’un établissement d’hébergement.

Les aides pour favoriser le lien social

Pour favoriser une retraite épanouie, la CNAV a aussi mis en place des aides incitant les seniors à se rencontrer. Participer à des activités, à un séjour à thème… autant de manières de prolonger son autonomie. Le fait de passer de bons moments, de partager et de rire, sont excellents pour maintenir et stimuler ses capacités.

En conclusion, CNAV et aide à domicile sont très liés : de plus en plus de mesures d’aide sont proposées pour prolonger l’indépendance des seniors, et garantir leur qualité de vie. N’hésitez pas à prendre contact avec votre caisse, de nombreuses situations permettent d’être éligible à des aides au maintien à domicile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *