une personne âgée a prévu le bon équipement pour limiter les chutes dans sa salle de bain

L’équipement de la salle de bain d’une personne âgée

Face à la volonté de vieillir chez soi le plus longtemps possible, l’habitat doit s’adapter à de nouveaux besoins, car le domicile est le lieu où les seniors passent le plus de temps et c’est également un pièce de la maison où 8 accidents sur 10 les concernant, se produisent. La priorité est de sécuriser les équipements de la salle de bains d’une personne âgée, où ont lieu la majeure partie des chutes. Découvrez nos conseils pour mieux l’anticiper et préserver leur autonomie.

Pourquoi faut-il prévoir l’équipement de sa salle de bain quand on est une personne âgée ?

Le risque de chute augmente considérablement après 75 ans : les sols de la salle de bains sont glissants et son espace est restreint. Il est primordial de sécuriser ses équipements pour limiter chocs et chutes, dont la mortalité et la difficulté à en guérir sont élevées.

  • Difficultés d’équilibre,
  • ossature fragilisée en cas de choc,
  • traitements médicamenteux provoquant vertiges ou hématomes,
  • troubles de la vue ou de l’ouïe,
  • mobilité réduite et accomplissement difficiles d’actes quotidiens,
  • ou encore troubles cognitifs qui désorientent sont autant de raisons de prévoir les évolutions nécessaires.

Ces aménagements ont pour but de sécuriser cette pièce et de réduire l’anxiété de la personne âgée qui ne peut plus assurer son hygiène personnelle en toute intimité ou sans aide. Au lieu d’agir après un accident, il est préférable d’anticiper.

Les chutes surviennent lorsque l'habitat d'une personne âgée n'est pas aménagé correctement
Chiffres sur les chutes des personnes âgées / Source : Dépendance-infos.com

Quels sont les équipements nécessaires à avoir ?

Si le mieux est de savoir ce qui gêne ou effraie son proche âgé pour résoudre le problème le plus pressant, de nombreuses solutions ergonomiques existent :

La douche à l’italienne (ou de plain pied) est la préférée des seniors pour son accessibilité : son receveur extra plat est au ras du sol. Sans rebord à enjamber, on ne trébuche plus. Elle a une porte large sans rail, facile à ouvrir. Un siège rabattable fixé au mur augmente le confort pour ne pas rester debout. Ces douches sont faciles à installer et peu chères.

Si la baignoire ne peut être remplacée par une douche ou que le senior souhaite prendre des bains, on peut utiliser une planche de bain ou un siège de bain avec dossier et accoudoirs, et assise en U pour faciliter la toilette. Faciles à installer, ils se fixent par ventouses ou patins. La longueur s’ajuste à la largeur de la baignoire. Certains sièges de bain pivotent pour faciliter le transfert de la personne sans enjamber la paroi. Des poignées bloquent la rotation. Des sièges élévateurs font monter et descendre plus profondément dans la baignoire. Un marchepied de sécurité, avec rampe et antidérapant, aide également à entrer et sortir de la baignoire. La solution ultime mais assez onéreuse peut être la baignoire à porte, comprenant une ouverture latérale, mais aussi un rebord. Tous ces équipements facilitent la tâche de l’aide à domicile et limitent le risque qu’elle aussi se blesse.

Il existe des lavabos ergonomiques intégrant un siège, facile à ranger dans un petit espace. On peut aussi envisager un lavabo sans meuble placé dessous pour que la personne âgée ou en fauteuil puisse s’asseoir devant. Certains lavabos électriques ont une hauteur réglable. Les robinets mitigeurs s’adaptent au manque de force en allongeant leur poignée. Les mitigeurs et colonnes de douche thermostatiques comprennent des boutons pour régler la température et des signaux lumineux indiquant la température de l’eau pour éviter les brûlures. Certains bloquent la température.

Les poignées d’appui et barres de maintien sont les accessoires les plus courants et faciles à installer. De différentes formes, ils sont fixés à différentes hauteurs dans ou autour de la douche, la baignoire, les toilettes et le lavabo pour s’ajuster à la position assise ou debout. Elles aident à s’asseoir, se relever, se baisser même quand on est seul et réduisent les glissades.

On peut rendre les revêtements du sol antidérapants en y posant des bandelettes là où les projections d’eau sont abondantes. On peut aussi poser un tapis antidérapant dans la douche. Il existe même des dispositifs connectés localisés dans le sol détectant une chute : bien utile quand on ne parvient pas à se relever puisqu’il envoie un signal pour alerter des secours.

Ne pas oublier le siège de toilette avec rehausseur pour éviter de plier les genoux et avoir du mal à se relever quand le siège est bas. La personne l’utilise sans aide et préserve son intimité. Certaines cuvettes sont maintenant réglables grâce à une télécommande pour ajuster leur hauteur et d’autres sont simplement rehaussées. Les rehausseurs peuvent être munis d’accoudoirs. Pour une personne en fauteuil, le toilette suspendu est la meilleure solution.

Enfin, l’éclairage doit être suffisant et sans danger. Toute marche inutile devra être supprimée à chaque fois que possible, et les rangements accessibles.

équipement à privilégier dans la salle de bain d'une personne âgée
Conseils d’achat salle de bain personne âgée / source : cisssca.com

Quelles sont les aides financières pour équiper une salle de bain ?

Si beaucoup d’accessoires sont abordables, certains équipements de salle de bains pour les personnes âgées ont un coût conséquent : des aides financières incitent à l’installation et toutes visent à prolonger l’autonomie des seniors. Disponibles en fonction des revenus, elles sont plafonnées à 30 000 € HT et permettent de financer les travaux.

Voici les principales aides financières :

  • on peut obtenir un crédit d’impôt de 25 % sur les travaux et la main d’œuvre avec un plafond de 5000 € pour une personne seule et 10 000 € pour un couple. Il dure 5 ans et ne porte que sur les sanitaires et les travaux de sécurité et d’accessibilité ;
  • la TVA à 5,5 % diminue le coût des travaux réalisés par un professionnel de la salle de bains dans un logement neuf ;
  • Action Logement aide les seniors retraités du secteur privé de plus de 70 ans à financer certains travaux d’aménagement de salle de bains à hauteur de 5000 € maximum ;
  • l’aide de l’Agence Nationale pour l’Habitat, Ma Prim’Rénov Sérénité, peut financer jusqu’à 50 % du besoin selon les ressources financières du demandeur. Un Accompagnateur Rénov’ gère le projet ;
  • l’aménagement de la salle de bains d’un senior peut aussi entrer dans le plan personnalisé de l’APA quand il est en GIR 1 à 4 et qu’il a plus de 60 ans, sans condition de revenu mais proportionné à ceux-ci. Idem avec la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) à hauteur de 3960 € sur 3 ans ;
  • les caisses de retraite peuvent débloquer une aide pour rénover la salle de bains d’une personne âgée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.