Handicap au travail

Handicap au travail: le point sur les stéréotypes et les discriminations

La France compte près de 5,5 millions de travailleurs handicapés. Malgré des avancées, le handicap au travail est encore un sujet sensible et est souvent synonyme de mise à l’écart au sein des entreprises. Comment trouver des solutions concrètes pour faciliter sa vie professionnelle, connaitre ses droits, ses aides et savoir réagir face aux préjugés ?

Le handicap, un motif de discrimination encore très présent

La 20e semaine de l’emploi sur le handicap au travail s’est déroulée en novembre, avec l’objectif de démystifier les situations de handicap en entreprise. En effet, trouver un emploi en cas de handicap est souvent un défi considérable ; le taux de chômage des travailleurs handicapés est 2 fois plus élevé que celui du reste de la population active.

En France, les entreprises employant au minimum 20 salariés ont l’obligation d’embaucher 6% de travailleurs handicapés. Malgré ces mesures en place, l’accès à l’emploi est toujours sujet à de nombreuses réclamations ; la principale ne concerne pas tant l’embauche, mais le maintien à un poste et l’évolution de carrière, avec 80% des demandes. En effet, en dépit de l’obligation des employeurs de leur fournir un emploi, beaucoup de handicapés estiment être traités de manière inférieure par rapport aux autres salariés : formations, salaires, promotions, etc.

Des moyens existent cependant pour améliorer la situation, bien qu’ils ne soient pas toujours suffisamment intuitifs ; pour que les entreprises soient moins rebutées par les situations de handicap, les innovations numériques ont ainsi un grand intérêt, facilitant l’accès aux informations et à des solutions concrètes.

Handicap au travail et idées reçues : qu’est-ce qui freine les employeurs ?

Aujourd’hui, les principales discriminations vis-à-vis des travailleurs handicapés peuvent se résumer ainsi :

  • L’aménagement des locaux et les questions d’accessibilité sont en tête des problèmes invoqués, malgré l’obligation légale concernant l’accessibilité des entreprises créées depuis 2007 ; pour celles plus anciennes, les travaux d’aménagement sont finançables par des aides de l’Etat. Mais certaines entreprises rejettent toujours l’idée d’aménager leurs locaux.
  • Une seconde idée reçue répandue concerne les absences, avec l’idée erronée qu’un travailleur handicapé sera moins fiable à long terme. Une étude de 2005, émise par l’Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées, démontre qu’il n’en est rien. De plus, on constate souvent chez les travailleurs handicapés une forte volonté de s’intégrer et de réussir.
  • La croyance que les travailleurs handicapés nécessitent plus d’attention freine également les embauches ; pourtant, les personnes en situation de handicap détestent bien souvent l’idée que l’on se croit obligé de faire plus attention à elles en entreprise.
  • Des compétences moindres chez les travailleurs handicapés ; une excuse infondée, dont se servent encore certaines entreprises pour contourner les situations de handicap.

Démonter cette liste d’idées préconçues n’est pas chose facile ; Parmi les aides existantes, les smartphones sont devenus un outil incontournable pour accompagner le handicap en entreprises. Les applications dédiées sont un concentré d’informations claires et accessibles, utilisables par les responsables RH, les professionnels assurant le suivi des travailleurs handicapés, les médecins du travail, etc. Une communication efficace fait partie des leviers intéressants pour combattre les discriminations, utilisons-là au maximum !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *