Aide à domicile ou maison de retraite

Aide à domicile ou maison de retraite : faire le bon choix

Aujourd’hui, 13 millions de français ont plus de 65 ans, soit 1 personne sur 5 : l’autonomie et l’aide à la personne sont des sujets de société incontournables. Lorsque des signes de dépendance apparaissent, de nombreuses questions se posent. Comment bien cerner les besoins et les attentes de chacun, quelles sont les solutions existantes et comment faire le bon choix ? Pour vous guider, voici un comparatif détaillé des deux principaux modes d’aide à la personne : l’aide à domicile et les maisons de retraite.

Gérer la dépendance du senior : quelles options ?

A quel moment faut-il recourir à une aide ? Deux types de situations vont servir d’indicateurs:

Quand il devient trop compliqué de réaliser les actes essentiels de la vie courante, une aide devient nécessaire. Cela permet d’assister la personne âgée qui peine à se vêtir, préparer ses repas, se déplacer, etc.

On trouve ensuite le cas de l’aidant qui n’est plus en mesure de gérer seul son proche : il existe dans ce cas un « droit au répit ». La prise en charge d’un proche dépendant peut en effet mener au surmenage, d’où l’intérêt de cette mesure qui permet de ne plus être livré à soi-même. En faisant appel à une aide, le proche aidant protège sa vie privée et évite, à terme, épuisement et découragement.

Pour pallier à ces situations, on trouve aujourd’hui deux solutions majeures :

  • L’aide à domicile :

Il s’agit de la solution préférée par la majorité des seniors, 85% d’entre eux souhaitant vieillir à domicile. Cette grande tendance, soutenue par les pouvoirs publics, peut être justifiée par des questions financières ou sociales, par le lieu d’habitation, l’envie d’organiser librement son temps, etc. La plupart des seniors désirent ici conserver leurs repères.
Une auxiliaire de vie se chargera alors de prendre en charge la personne âgée chez elle, en l’accompagnant dans les gestes du quotidien.

Lieu où les seniors souhaitent vieillir
Source CSA
  • La maison de retraite :

Cette solution est nettement moins sollicitée, avec seulement 6% des seniors évoluant en structure spécialisée. L’accueil concerne principalement les tranches d’âge élevées : ils sont 4% à 80 ans, puis 23% à 90 ans et 52 % à 100 ans.
L’avantage de cette prise en charge en institution est le suivi global assuré sur place : le senior bénéficie d’un important appui médical et d’une aide complète à l’autonomie.

Proportion de seniors en institution
Source – Insee

Il existe enfin certaines solutions alternatives, le plus souvent utilisées temporairement : hébergement chez un proche, habitat intergénérationnel, ou encore accueil familial.

Aide à domicile ou maison de retraite : quelles différences ?

Aide à domicile ou maison de retraite, comment choisir ? Voici un comparatif de ces deux options, afin de guider le senior et son entourage vers un choix pertinent et adapté :

Aide à domicile ou Maison de retraite - comparaison
Aide à domicile ou Maison de retraite – Tableau comparatif

Les critères à prendre en compte avant toute décision

Il est primordial de connaitre les souhaits de la personne dépendante. Les seniors cherchent majoritairement à garder le plus de liberté possible malgré la perte d’autonomie, avec des repères stables et un certain contrôle sur leur quotidien. Une aide à domicile pourra satisfaire ces besoins, et garantir à la personne un bien-être optimal.

Hormis la volonté du senior de rester à domicile, son niveau de dépendance et ses besoins précis conditionneront le choix final :

  • Est-il apte à vivre à domicile malgré sa perte d’autonomie, dans un logement adapté à sa condition ? Si oui, l’aide à domicile pourra être privilégiée.
  • Si la dépendance est très présente et demande un suivi permanent, prendre contact avec une maison de retraite sera préférable : les risques d’accident sont trop élevés.

Aide à domicile ou maison de retraite ; le choix n’est jamais simple et devra donc s’appuyer sur plusieurs facteurs :

  • L’état de santé de la personne concernée,
  • Son niveau d’autonomie (évaluation GIR),
  • Le contexte familial,
  • Les ressources financières.

L’aide à domicile se révèle plus abordable au niveau du coût, plus souple dans son fonctionnement, et la personne peut garder ses habitudes et son environnement. Cette solution est réservée aux seniors suffisamment autonomes.

Les maisons de retraite, plus coûteuses, proposent un accompagnement plus complet au sein d’une structure spécialisée, ce qui signifie un déménagement. Malgré les réticences de certains seniors, cette solution s’avère indispensable lors d’une dépendance devenue trop marquée.

CNSA - Prix médian pour un hébergement en EHPAD
Source – cnsa

Il est indispensable pour le senior et ses proches de disposer de toutes les informations actualisées (critères de choix, tarifs et aides correspondantes, recours possibles, etc.), et de communiquer sur les souhaits et la vision des choses de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *