Qu'est ce que le glaucome ?

Qu’est-ce que le glaucome ?

En France, le nombre de personnes touchées est estimé à 1 million. Le glaucome est une maladie oculaire fréquente, qui peut passer longtemps inaperçue. Elle ne présente en général aucune gêne ni douleur les premiers temps. Voici un tour d’horizon pour mieux cerner cette pathologie, qui concerne principalement les plus de 40 ans.

Comprendre les origines du glaucome

Devenu commun dans les sociétés occidentales, le glaucome est la première cause de cécité, devant la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et la cataracte. Il s’agit d’une maladie évolutive, dont les symptômes peuvent n’être perçus qu’à un stade avancé. Elle se traduit par des lésions du nerf optique, qui provoquent une altération de la vision.

Cette pathologie est généralement due à une augmentation de la pression à l’intérieur du globe oculaire. Un liquide, appelé humeur aqueuse, y est produit en continu. Le fonctionnement normal de l’œil dépend de son bon écoulement. Si le canal qui permet l’évacuation du liquide est bouché, la pression dans l’œil augmente et entraîne alors une dégradation du nerf optique.

Le Glaucome expliqué
©Betty Lafon

Plusieurs facteurs de risque favorisent cette pathologie, qui est très souvent liée à l’âge. Toute personne atteinte d’une myopie importante, ou présentant des antécédents familiaux, devra être suivie périodiquement à partir de 25 ans.

Les symptômes possibles dépendent du type de glaucome :

  • Vue périphérique troublée,
  • Vision soudainement floue
  • Douleurs oculaires accompagnées de maux de tête

Dans la grande majorité des cas, quand cette maladie est diagnostiquée tôt et correctement traitée, son évolution se stabilise durablement.

Quels traitements pour stabiliser la maladie ?

On différencie principalement les formes de glaucomes aigus, plutôt rares (ils présentent des symptômes caractéristiques et doivent être traiter en urgence), et les glaucomes chroniques. Ces derniers concernent 90% des personnes atteintes, avec une altération de la vision progressive et indolore.

Tous les types de glaucomes doivent être pris en charge. Même s’il n’existe pas aujourd’hui de traitement curatif, 3 catégories de soins permettent de ralentir l’évolution de la maladie. La perte du champ visuel ne pourra pas être retrouvée. Cependant la dégradation de la vue sera stabilisée en diminuant la pression du globe oculaire :

  • Le traitement médicamenteux consiste à appliquer quotidiennement des gouttes ophtalmiques. Ce soin est à adapter à chaque patient, selon l’âge et les résultats d’examen, et sera souvent nécessaire à vie.
  • Lorsque les collyres ne font plus effet, la solution du traitement au laser pourra faciliter l’écoulement de l’humeur aqueuse.
  • Enfin, si la vue continue de décroître malgré tout, une opération chirurgicale permettra de recréer une voie d’écoulement de l’humeur aqueuse. L’objectif sera toujours de conserver une pression normale au niveau de l’œil.

Le Docteur Gérald Kierzek explique ce qu’est le glaucome et comment le traiter :

Dès l’âge de 45 ans, il est recommandé de consulter un ophtalmologiste tous les 2 ans, afin qu’il effectue une simple mesure de pression oculaire. Un suivi régulier est incontournable pour stabiliser la vue, et limiter les conséquences de la maladie sur le quotidien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *