Comprendre le diabète

Comprendre le diabète : types, causes, symptômes et traitements

Cette maladie chronique, qui touche actuellement plus de 400 millions de personnes, continue sa progression au niveau mondial. Le diabète se développe lorsque le corps n’est plus capable de produire de l’insuline, ou ne parvient pas à l’utiliser normalement. Les 3,3 millions de français concernés par cette pathologie sont ainsi exposés à certaines complications, comme le risque accru de maladies cardio-vasculaires, de troubles visuels, etc. Qu’est-ce que le diabète, quels sont les premiers signes, comment se soigner ? Le point sur les principales questions rencontrées.

Diabète : un tiers des français présentent un risque élevé

On distingue deux principaux types de diabète, qui se caractérisent par un dysfonctionnement de l’insuline. Cette fameuse hormone, essentielle au bon fonctionnement des cellules, régule le taux de glucose dans le sang.

En cas de diabète, le glucose (apporté par le sucre présent dans l’alimentation) sera mal assimilé, l’organisme n’étant pas capable d’utiliser ces sucres normalement. Cela va se traduire par une hyperglycémie : le taux de glucose dans le sang est trop élevé. Cette glycémie instable provoque des déséquilibres, responsables de sérieux désordres dans tout l’organisme.

Pour vérifier la présence de diabète chez un patient, on effectue un dosage de la glycémie en laboratoire : la pathologie est confirmée si le taux de glycémie est d’au moins 1,26g/l, après deux prélèvements réalisés à jeun. Avec un résultat d’au minimum de 2g/l, quel que soit le moment de la journée, la personne est diabétique.

Si aucune cause n’explique clairement le diabète de type 1, plusieurs pistes sont évoquées pour le diabète de type 2 : une mauvaise alimentation est la première cause, aggravée par une vie sédentaire et des prédispositions génétiques.

Aujourd’hui, environ 38% des diabétiques ne sont pas diagnostiqués en Europe. Alimentation déséquilibrée, surpoids, environnement nocif… Notre mode de vie est pointé du doigt, et l’accent est mis sur une meilleure communication concernant l’hygiène de vie pour préserver sa santé.

Chiffres du diabète en France
Chiffres du diabète en France – Source diabete.fr

Connaître les différents types de diabète

Diabète de type 1, de type 2 ou encore gestationnel : voilà les 3 variantes de la maladie que l’on distingue aujourd’hui. Le problème de base reste le même : il y a trop de sucre dans le sang. En revanche, chaque type a ses propres spécificités :

  • Type 1 :

Concernant moins de 10% des cas, il se développe principalement chez les enfants. Leur organisme ne produit pas suffisamment d’insuline, à cause d’une réaction auto-immune qui détruit certaines cellules du pancréas. Ce dernier reste toutefois en partie fonctionnel : le diabète de type 1 n’entraîne donc pas de symptômes en début de maladie, puis les signes apparaissent brutalement lorsque environ 80% des cellules ont disparu.

  • Type 2 :

Touchant surtout les adultes, le type 2 concerne 9 cas sur 10. Ici, le corps n’utilise pas correctement l’insuline qu’il produit. L’organisme devient progressivement résistant à l’insuline, et plusieurs années peuvent s’écouler entre les premiers signes d’hyperglycémie et la confirmation du diagnostic. Toujours en progression dans de nombreux pays, le diabète de type 2 est mis en lien avec le mode de vie des occidentaux et la tendance démographique (vieillissement des populations).

  • Gestationnel :

Il s’agit d’une hyperglycémie temporaire, qui apparaît pendant la grossesse. Cela concerne environ 1 femme sur 10, le plus souvent au 2e ou 3e trimestre de grossesse, lorsque les besoins en insuline augmentent. Un test de glycémie effectué en début de grossesse permet de faire un état des lieux. Dans la grande majorité des cas, le diabète gestationnel disparaît après l’accouchement. En revanche, le risque de développer la maladie par la suite se trouve augmenté.

Différences entre diabète de type 1 et type 2
Différences entre Type 1 et Type 2 – Source infographie aboutkidshealth.co

Quels sont les symptômes du diabète ?

Le diabète de type 1 est généralement révélé suite à l’apparition soudaine de symptômes. En revanche, le diabète de type 2 est souvent détecté par hasard. Les symptômes communs que l’on retrouve sont les suivants :

  • Un besoin d’uriner plus fréquent, de jour comme de nuit ;
  • Une augmentation de la soif ;
  • Un appétit qui augmente mais un poids corporel qui diminue ;
  • Fatigue, somnolence ;
  • Une vision altérée, trouble.

D’autres symptômes peuvent alerter, tels que nausées, vomissements, douleurs abdominales ou encore une haleine caractéristique, à l’odeur fruitée mais désagréable. L’évolution d’un diabète non traité conduit à des complications, pouvant avoir de nombreuses conséquences sur toutes les parties du corps : les reins, le cœur, le système nerveux, les yeux, etc.

On retrouve ainsi davantage de risques d’insuffisance rénale, d’infarctus, d’AVC ou de cécité. Au fil du temps, l’hyperglycémie altère les petits vaisseaux sanguins, ce qui impacte de nombreux organes. Les lésions du pied ou de la jambe, habituellement anodines, pourront ainsi prendre des proportions inquiétantes à cause du diabète : la cicatrisation est ralentie, et une prise en charge tardive peut provoquer une gangrène et nécessiter l’amputation. Si ce cas est extrême, les risques au quotidien ne doivent pas pour autant être négligés et il est nécessaire d’adapter son mode de vie.

Le diabète se soigne-t-il ?

Les traitements diffèrent selon le type concerné :

  • Les traitements médicamenteux :

Le diabète de type 1 se traite via des injections d’insuline, de façon quotidienne et à vie. L’objectif est de contrôler la glycémie, en apportant régulièrement l’insuline que l’organisme ne fournit plus.

Le diabète de type 2 sera quant à lui traité à l’aide de médicaments oraux. Le médecin traitant prescrit ces médicaments antidiabétiques au cas par cas, lorsque ni l’alimentation ni les exercices physiques ne permettent de maintenir un taux de sucre normal.

  • Les solutions non médicamenteuses :

Il s’agit d’adapter son mode de vie afin d’anticiper les complications. Un régime équilibré et une activité sportive régulière restent les clés pour empêcher l’évolution insidieuse du diabète. L’arrêt du tabac est bien sûr incontournable dans la prévention de la maladie.

A ce jour, il n’existe aucun traitement pouvant guérir le diabète de type 1, mais il existe des cas de rémission pour le type 2 : un régime très strict permettrait de reprendre le contrôle de la glycémie, mais cette méthode ne tolère aucun écart et impose des règles de vie contraignantes, sous peine de favoriser le retour de la maladie. Une hygiène de vie correcte reste donc la meilleure arme contre cette pathologie.

Traitement du diabète de type 1 et de type 2
Traitement selon Type 1 et Type 2 – Source infographie aboutkidshealth.co

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *