Alimentation adaptée

Une alimentation adaptée et appétissante pour la personne âgée

Avec 3 à 4 repas par jour, l’alimentation des seniors se doit d’être équilibrée et variée : viande, poisson, féculents, produits laitiers, fruits et huile végétale doivent faire partie du quotidien. Comment gérer les repas et quels sont les points à surveiller de près ?

Alimentation : bien connaître les besoins des seniors

Les personnes âgées sont très concernées par les risques de carences, de dénutrition ou encore de déshydratation ; les besoins nutritionnels ne diminuent pas avec l’âge, mais doivent être adaptés afin d’éviter certains ennuis fréquents (ostéoporose, troubles digestifs ou cholestérol). Parmi les points importants à surveiller chez les seniors, retenez :

  • Des apports en protéines suffisants, sous forme de viande rouge notamment, limiteront une fonte musculaire trop marquée
  • Plusieurs produits laitiers quotidiens participeront à la solidité osseuse, en apportant calcium et vitamine D
  • Incluez souvent des fruits de mer divers, riches en antioxydants, et limitez la consommation de sel favorisant la déshydratation
  • Le meilleur moyen d’encourager les seniors à bien manger est de rendre les repas attrayants : faites-en autant que possible un moment convivial.

Le rôle des aidants et de l’auxiliaire de vie autour des repas

Une bonne alimentation étant la base d’une bonne santé, il faut absolument éviter la lassitude liée à une nourriture sans goût ou insuffisamment variée.

Les préférences alimentaires du senior doivent être prises en compte lors de l’organisation des repas : un planning hebdomadaire peut être mis en place en concertation avec la personne âgée. Des repas variés et adaptés, avec morceaux coupés ou hachés, peuvent être préparés une fois par jour puis réchauffés le soir, pour faciliter le quotidien.

Faites une place aux bonnes petites recettes de temps en temps, un moyen simple et efficace d’embellir une journée dans la vie d’un senior !

Comment reconnaître les signes d’intoxication ou d’empoisonnement ?

Souvent liées aux œufs, produits laitiers ou viandes, les intoxications augmentent également avec la chaleur. Les symptômes surviennent dans les heures suivant le repas, pouvant entraîner diarrhées, nausées, douleurs abdominales ou déshydratation. L’aidant devra dans ce cas veiller particulièrement à réhydrater le senior et le mettre au repos, le médecin se chargeant ensuite de prescrire le nécessaire.

En cuisine, misez sur des valeurs sûres au quotidien : en entrée, déclinez potages et salades de façon à les rendre toujours attirants, et visez les plats qui passent facilement (courgettes farcies, poulet rôti) ; un plateau de fromage et un dessert plaisant (île flottante, compote maison) termineront agréablement le repas. Pour les seniors ayant tendance à peu manger, n’hésitez pas à augmenter les portions et enrichir les plats (gruyère, crème, etc.), voire à proposer des en-cas en journée. Veillez au plaisir de manger autant qu’au respect des besoins nutritionnels !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *