Prévention du cancer : Tabac et alcool à éviter

Prévention du cancer et dépistage : tous les bons gestes à adopter

Chaque année en France, la lutte contre le cancer progresse. On sait aujourd’hui que 40% des cancers sont causés par une mauvaise hygiène de vie et peuvent être évités. C’est dans ce cadre qu’interviennent la prévention du cancer, le dépistage et les actions de sensibilisation auprès des français. On fait le point dans cet article.

Qu’est-ce qu’un cancer ?

Première cause de décès en France, le cancer apparaît quand des cellules d’un organe prolifèrent, créant une tumeur. 

Tous les organes peuvent être victimes de ce dysfonctionnement. Quand plusieurs organes sont atteints, le cancer se généralise en produisant des métastases. C’est une maladie liée au vieillissement des cellules.

Les cancers les plus fréquents sont le cancer du sein, de la prostate, du poumon et du côlon-rectum.

L’âge est bien sûr un facteur de risque important : les cellules se régénèrent moins bien et le corps lutte moins efficacement pour réparer les organes touchés. Mais 40% des cancers sont causés par de mauvais comportements et hygiène de vie : sédentarité, alimentation déséquilibrée, consommation d’alcool et de tabac en sont principalement responsables. L’hérédité est en cause dans moins d’un cancer sur 10. 

Améliorer son hygiène de vie en s’alimentant mieux et en étant physiquement actif peut aider à lutter contre le cancer, mais c’est loin d’être le seul moyen. En avoir conscience et adopter les bons réflexes dans sa vie quotidienne contribue à une prévention efficace.

Prévention du cancer : comment réduire les risques ?

4 cancers sur 10 peuvent être prévenus en adoptant une hygiène de vie saine.

Voici les facteurs les plus importants pour y parvenir :

  • Tabagisme : ne pas fumer ou arrêter de fumer est la première mesure de prévention du cancer du poumon. Le tabac est en tête de tous les facteurs de risque du cancer, c’est même la première cause de mortalité évitable. Le tabagisme passif (exposition à la fumée du tabac) est tout aussi nocif. En France, 78 000 décès sont causés par le tabac, dont 47 000 décès dus à des cancers. 
  • Consommation d’alcool : concerne 7 à 10 % des cancers en France. En cas d’excès, l’alcool est un gros facteur de risque des cancers de la bouche, du côlon et du foie. Pour limiter ces risques, il est conseillé de boire avec modération et le moins souvent possible.
  • Alimentation : une alimentation non équilibrée favorise les cancers de l’appareil digestif. Pour adopter une alimentation saine, il est conseillé de limiter sel, viande rouge et charcuterie, produits transformés, graisses et boissons sucrées. Il est aussi recommandé de manger au moins 400g de fruits et légumes par jour, des céréales complètes (quinoa, riz, pâtes…) et légumes secs riches en fibres pour protéger l’organisme. 
  • Activité physique : la prise de poids est un autre facteur pouvant favoriser l’apparition de certains cancers. Faire du sport et bouger au moins 30 minutes par jour aide à garder la forme et renforce le système immunitaire. Yoga, gym douce, marche, natation, vélo, et autres contribuent à diminuer les risques de maladies chroniques.
  • Rayons UV : protéger sa peau en extérieur et éviter de l’exposer au soleil entre 11 et 16 heures est fortement conseillé. Pour cela, utilisez une crème solaire, restez à l’ombre, portez des vêtements couvrants, un chapeau et des lunettes de soleil. Bronzer artificiellement en cabine à UV est également nocif pour la peau.
  • Agents infectieux : ils seraient responsables de 8 % des cancers, tel que le Papillomavirus Humain causant le cancer du col de l’utérus, ou encore le VIH. La vaccination, si disponible, et le port du préservatif préviennent la maladie. 

Comment dépister le cancer ?

La prévention du cancer et le dépistage sont complémentaires. Dépister consiste à repérer la maladie quand le patient ne présente aucun symptôme : un traitement obtient de meilleurs résultats quand la maladie en est à son stade initial. 

Le dépistage doit être régulier et répété, selon la personne et son histoire (familiale, environnementale etc). Mais tous les cancers ne peuvent être dépistés, par exemple certaines leucémies ou encore le cancer du poumon. Le dépistage est simple pour qu’un maximum de personnes en bénéficie. Il existe sous 2 formes.

Le dépistage organisé par l’état est gratuit. 

  • cancer du sein : par mammographie. Entre 50 et 74 ans, les femmes sont invitées à la réaliser tous les 2 ans
  • cancer colorectal : pour les hommes et femmes entre 50 et 74 ans. Par recherche de sang dans les selles et coloscopie si le test est positif
  • cancer du col de l’utérus (1000 décès par an) : par frottis cervico-vaginal réalisé tous les 3 ans, entre 25 et 65 ans.
  • cancer de la bouche : par examen clinique en cas de lésion persistante par un médecin ou un dentiste. 

Le dépistage individuel : le médecin et le patient planifient des examens réguliers en fonction de l’état et l’histoire du patient.

  • cancer de la prostate : par toucher rectal et dosage sanguin du PSA, une protéine dont le taux augmente en cas de cancer
  • mélanome (cancer de la peau) : par détection de symptômes sur la peau par un dermatologue.

Le dépistage du cancer est efficace : effectué à temps, il réduit les chances de développer la maladie et maximise les chances de guérison.

prévention du cancer
contre les cancers, vos conseils dépistage / source : INC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *