cancer de la peau

Cancer de la peau : Définition, Symptômes & Traitements

La peau est la barrière protectrice de notre corps. Mais elle peut aussi être le siège du développement d’un cancer. En prendre soin passe par la vigilance face aux rayons UV. Qu’est-ce qu’un cancer de la peau, quels sont ses symptômes et comment le soigner ? 

Qu’est-ce qu’un cancer de la peau ?

La peau est l’organe du corps humain dont la surface est la plus étendue. Elle a un rôle de filtre (les déchets sont évacués par la transpiration), protège des agressions extérieures, des rayonnements ultraviolets, des infections et elle régule la température du corps.

L’évolution de nos habitudes au soleil et la mode du bronzage ont entraîné le triplement du nombre de cancers de la peau en 40 ans. L’exposition volontaire et souvent sans protection de notre peau aux rayons UV solaires et artificiels est la première cause de cancer cutané.

Il prend 2 formes principales  : le mélanome et le carcinome. Les carcinomes sont de 2 types, basocellulaire et épidermoïde (dont la maladie de Bowen). Parmi les formes plus rares, on compte les fibroxanthomes atypiques, le sarcome de Kaposi, le carcinome à cellules de Merkel et la maladie de Paget du mamelon. Le lymphome, ou cancer des ganglions lymphatiques, peut également se développer sur la peau.

80 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, en raison du vieillissement de la population et de l’exposition de la peau au soleil sans protection. Le cancer cutané touche principalement les seniors de plus de 50 ans, mais le mélanome atteint également les 25-50 ans. Le carcinome basocellulaire est le plus répandu, il touche 70 000 personnes en France. 

chiffres cancer de la peau
Source : Institut National du Cancer

2 grands types de cancer de la peau : mélanomes et carcinomes

Les 2 grands types de cancers de la peau sont répartis entre mélanomes et non-mélanomes:

Les “non-mélanomes” sont aussi appelés carcinomes. Les carcinomes surviennent sur les parties les plus exposées au soleil (visage, membres, tronc). 

Le carcinome basocellulaire apparaît dans l’épiderme (la couche superficielle de la peau), sous forme de nodule, un amas arrondi sur la peau ou sous-cutané. Il évolue lentement et crée rarement des métastases (prolifération de cellules cancéreuses dans d’autres organes). Mais il peut déclencher des problèmes sur d’autres tissus comme les os s’il n’est pas traité. Il cause rarement la mort, mais diagnostiqué trop tard, il nécessitera une opération pour enlever des surfaces de peau. 

Le carcinome épidermoïde naît aussi dans l’épiderme, souvent là où la peau a gardé des traces de certaines lésions (brûlures, cicatrices…). Il peut créer des métastases s’il n’est pas traité. 

Les carcinomes sont les plus fréquents et sont facilement traités. Ils surviennent généralement après 50 ans, et représentent 90% des cancers cutanés.

Le mélanome est plus rare mais plus grave en raison de son potentiel à se propager à d’autres organes. Il naît dans les mélanocytes, responsables de la couleur de la peau et des yeux, sous forme de tache noirâtre, ou d’un grain de beauté dont l’aspect se modifie. Il apparaît n’importe où sur le corps mais plus souvent sur les parties fréquemment exposées au soleil. Il cause la mort de ¾ des patients atteints et il représente 10% des cancers de la peau. Si sa détection est précoce, il est bien traité. 

Quels sont les symptômes des cancers de la peau ?

Le cancer de la peau ne cause pas de douleurs, de saignements ou démangeaisons particulières.

Ses symptômes sont visibles si on observe la forme des lésions : bosses, perles sous-cutanées, plaques, ulcères… Leur couleur est à surveiller : rosée, blanchâtre, jaune, marron ou noire. Leur aspect peut être dur, rugueux, sec, cireux, gonflé, ulcéré voire hémorragique quand la lésion évolue à un stade avancé.

Le carcinome apparaît souvent sur le visage, surtout sur le nez, les joues, le front, le contour des yeux. Les zones souvent exposées au soleil sont le siège de lésions appelées kératoses actiniques, courantes en cas de calvitie. Le tronc et les jambes peuvent voir surgir des plaques rouges ou roses qui s’étendent. 

Le mélanome est souvent causé par des grains de beauté qui changent d’aspect. Une lésion noire en est un signe, sur la peau ou les muqueuses.

Il faut donc être très vigilant en surveillant sa peau soi-même. Pour reconnaître un signe précoce de mélanome, on peut suivre ces 5 indicateurs dits “ABCDE” :

  • Asymétrie : la lésion n’est pas ronde ni ovale
  • Bords irréguliers
  • Couleur non-homogène
  • Diamètre en croissance
  • Evolution rapide, en taille, épaisseur, couleur.

Un dermatologue dépistera toute modification anormale, comme un grain de beauté différent des autres, qui a récemment changé d’aspect, avec des contours irréguliers, une couleur anormale, ou une tache brune. Également, une plaie qui ne guérit pas, un bouton ou une croûte qui persiste ou s’étend sont autant de signes qu’il faut consulter pour évaluer leur dangerosité et leur traitement.

règle abcde cancer de la peau
la règle ABCDE du mélanome / Source : dermato-info.fr

Comment soigner un cancer de la peau ?

Les traitements du cancer de la peau dépendent de l’état d’avancement de la maladie. Ils sont utilisés seuls ou combinés.

  • La chirurgie est le traitement principal : on retire la tumeur et un peu de tissu sain. Son analyse détermine si une seconde intervention est nécessaire, au cas où des cellules cancéreuses demeurent. L’opération est effectuée sous anesthésie locale ou générale quand il faut reconstruire la partie opérée (plastie, avec une greffe de peau). 
  • La cryochirurgie / cryothérapie brûle la tumeur par froid extrême avec de l’azote liquide. Aucune analyse des cellules n’est ensuite possible puisqu’elles sont brûlées.
  • La radiothérapie irradie les cellules cancéreuses. Elle est pratiquée seule quand le carcinome est peu développé ou en cas de récidive. Elle peut être faite après une chirurgie ou quand la chirurgie est impossible. Aucun contrôle de la persistance de cellules cancéreuses après radiothérapie n’est possible.
  • La chimiothérapie est conduite quand le cancer évolue et comporte un risque de métastases. On injecte au patient des médicaments ou on applique une crème sur la lésion.
  • L’immunothérapie stimule les défenses immunitaires contre la croissance de la tumeur. Les injections durent plusieurs mois, mais les substances employées causent des effets secondaires. Un autre traitement consiste en l’application d’une pommade sur la lésion.
  • Les thérapies ciblées détruisent la tumeur en altérant le mécanisme de prolifération des cellules cancéreuses. 

Il est primordial de régulièrement inspecter sa peau pour détecter toute anomalie et en parler le plus rapidement possible avec son médecin qui saura orienter vers un spécialiste pour pratiquer un dépistage. En toutes circonstances, se protéger du rayonnement UV reste la meilleure prévention

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *