Cancer colorectal

Mars Bleu : Sensibilisation au cancer colorectal

Le cancer colorectal est une maladie qui se développe très progressivement, sans signe d’alerte. Le dépistage est le seul moyen de le détecter suffisamment tôt. S’agissant du second cancer provoquant le plus de morts en France, c’est véritablement une cause de santé publique. L’opération « Mars Bleu », symbolisée par un petit ruban bleu, vise ainsi à sensibiliser au maximum les seniors et le grand public sur le sujet.  

Cancer colorectal : 90% de guérison grâce au dépistage précoce

Détectés précocement, 9 cancers colorectaux sur 10 peuvent être soignés. Pourtant en France, leur dépistage est nettement insuffisant. Très répandues parmi la population, il est nécessaire aujourd’hui de bannir les idées reçues et les craintes. Beaucoup de personnes pensent encore que le dépistage est synonyme de coloscopie, alors qu’un simple test immunologique à faire chez soi est maintenant disponible.

Près de 95% des cancers colorectaux se manifestent après 50 ans. 17 millions de seniors sont donc concernés, pour qui un dépistage tous les 2 ans permettrait de limiter largement la mortalité de ce cancer. Il faut pour cela aider les gens à considérer cet organe comme n’importe quel autre, et à comprendre l’intérêt de repérer les lésions. Le traitement des petites tumeurs par endoscopie permet ensuite d’éviter une chirurgie.

Jusqu’au 1er avril, les associations de lutte contre le cancer organisent de nombreuses actions. Les objectifs de « Mars Bleu » sont de promouvoir l’information et la recherche, prévenir contre les facteurs de risques et encourager les seniors au dépistage.

Les facteurs de risques, les symptômes et tests

Le cancer colorectal est beaucoup plus fréquent dans les pays industrialisés. Les habitudes de vie, principalement une mauvaise alimentation et le manque d’activité physique, jouent d’ailleurs un rôle primordial dans son apparition. Pour pallier à cette augmentation de cancers du côlon et de côlon irritable, quelques bonnes habitudes s’imposent :

  • Eviter la viande rouge et la charcuterie (riche en nitrites qui favorisent l’apparition de cancers colorectaux)
  • Eviter les produits industriels notamment les aliments transformés
  • Privilégier au contraire les aliments bruts à cuisiner soi-même

Les symptômes peuvent être du sang dans les selles, une constipation ou diarrhée chronique, ou encore une perte de poids. Le cancer colorectal survient à partir de polypes, qui peuvent évoluer durant de nombreuses années. Pour cela, il faut les repérer avant qu’ils ne deviennent cancéreux. Il existe en effet, un test de dépistage qui permet de limiter les réticences : le test immunologique, simple et fiable, à faire à domicile.

Il s’agit d’un kit fourni par le médecin traitant, réalisable en quelques minutes grâce à un prélèvement de selles. L’échantillon arrive ensuite dans le laboratoire puis analysé. Des traces de sang peuvent signaler un cancer, avant l’apparition des symptômes. Une coloscopie de contrôle est à envisager en cas de résultat positif.

Une simple consultation chez le médecin traitant permet d’aborder le sujet, de mieux comprendre les risques et les conséquences. Dans l’idéal il est plus que souhaitable de mettre en place des rendez-vous périodiques autour du dépistage.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *