Obésité chez seniors

Obésité chez les personnes âgées : comment anticiper, quelles solutions ?

Le surpoids et les problèmes d’obésité chez les seniors vont souvent de pair avec une perte d’autonomie. Quelles mesures peuvent permettre de protéger leur santé et leur indépendance, afin de conserver une qualité de vie durable ?

Obésité : quels effets et quels risques pour les seniors ?

L’un des inconvénients majeurs d’une surcharge pondérale est la perte de mobilité : se lever, se laver, manger, sortir de chez soi… Autant d’activités basiques qui deviennent éprouvantes.

La santé des seniors est directement impactée, l’obésité favorisant entre autre l’arthrose, le diabète, l’hypertension artérielle ou l’incontinence.

A un âge où le corps est fragilisé, garder une qualité de vie convenable passe par des conditions plus strictes ; bon nombre de complications seront évitées en trouvant une hygiène de vie plus saine. Il faut savoir donner envie aux seniors de bouger, de sortir et voir du monde, s’intéresser à des activités, des lectures ou des discussions… Des éléments qui sont à la base d’une activité physique régulière et d’un mode de vie sain, le meilleur moyen d’éviter une prise de poids incontrôlée.

Le manque de contacts et de centres d’intérêt est une cause réelle d’embonpoint ; méconnaissance des bonnes habitudes de vie, ennui ou isolement, des éléments que les aidants et les assistantes de vie doivent solutionner, pour éviter une dégradation physique.

Des solutions pour anticiper la prise de poids et vivre mieux

Chez le senior, perdre du poids se justifie principalement en cas d’arthrose ou de problèmes de mobilité. Quelles attitudes privilégier ?

  • Une activité physique modérée, comme la marche ou des exercices simples d’assouplissement, ainsi qu’un apport en vitamine D adapté ; des moyens efficaces de maintenir un poids stable, en limitant les pertes osseuses et musculaires ;
  • Adapter le régime alimentaire, en pensant sur le long terme. Pas de régime strict pour le senior, mais un rééquilibrage avec moins de calories, de la variété et du goût.
  • Concernant l’obésité, travailler sur le comportement se révèle plus efficace qu’un traitement médical ou chirurgical. Créer une routine et une hygiène de vie saine, se focaliser sur la qualité de vie avant tout, faire prendre conscience aux aînés de leurs priorités ; un ensemble de mesures qui permet de bien vieillir, et qui doit être au centre du travail des auxiliaires de vie.

Si le suivi du poids chez les seniors est un critère de bonne santé, il faut rester centrer sur l’essentiel : la qualité de vie. En effet, il n’y a pas toujours de solutions faciles à mettre en place en cas d’obésité, notamment pour des raisons médicales.

Une perte de poids trop importante n’est pas recommandée chez les personnes âgées, en revanche il faut encourager l’exercice physique, et toujours rechercher l’épanouissement personnel de nos aînés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *