Télémedecine

Télémédecine : les consultations enfin remboursées

La télémédecine est une pratique médicale à distance, qui concilie technologies de communication et relations humaines. Les médecins, généralistes aussi bien que spécialistes, peuvent effectuer leurs examens par visioconférence. Loin du côté déshumanisé que l’on pourrait lui prêter, ce système prometteur doit apporter des réponses aux contraintes d’organisation actuelles. Voyons comment les seniors vont pouvoir en bénéficier dès à présent.

Consultations par visioconférence : pour un accès élargi aux soins

Le but affiché est d’éviter l’expansion de « déserts médicaux », qui s’étendent dans plusieurs régions et touchent certains Ehpad, et d’offrir une alternative aux urgences, trop souvent saturées. De plus, les délais pour certaines spécialités (gynécologie, dermatologie, etc.) sont parfois de plusieurs mois (source Ifop). La décision de déployer la télémédecine sur le territoire vise ainsi à simplifier l’accès aux soins pour tous, en réduisant nettement les délais d’attente. Un dispositif jusqu’à aujourd’hui expérimental, qui devrait largement améliorer les conditions de soin des personnes handicapées et à mobilité réduite.

Depuis le 15 septembre 2018, les consultations en télémédecine sont désormais remboursées. Il est donc dès maintenant possible de bénéficier de l’avis d’un médecin à distance, grâce à une connexion Internet sécurisée, et d’être remboursé comme pour le cas d’une consultation classique. Le texte officiel précise que le recours à une téléconsultation doit systématiquement être précédée de l’avis du médecin et du consentement du patient. Il s’agit d’une démarche de soin décidée au cas par cas.

Quels actes de télémédecine sont autorisés à ce jour ?

La télémédecine participe pleinement au développement d’une organisation globale plus efficace des soins. Les contraintes d’aujourd’hui sont en effet nombreuses, avec une population vieillissante, des maladies chroniques en recrudescence et le manque alarmant de praticiens au sein de certaines communes. La télémédecine permet de réaliser 5 actes différents à distance : téléconsultation, télé-expertise, télésurveillance, télé-assistance et régulation médicale. Les intérêts sont multiples :

• Obtenir un diagnostic,

• Assurer un suivi chez les patients à risques,

• Solliciter un avis spécialisé,

• Prescrire des traitements,

• Établir une relation de confiance grâce à une présence renforcée, en s’affranchissant des contraintes de distance.

Pour répondre à l’appréhension des seniors et éviter que cela n’impacte le déploiement du système, le gouvernement travaille à mettre en avant la télémédecine auprès du public, grâce entre autres à des vidéos explicatives.

Le fonctionnement et les modalités de paiement

La téléconsultation est accessible à tous les médecins, quelle que soit leur spécialité. Les prestations se déroulent par l’intermédiaire d’une plateforme sécurisée, garantissant le secret médical. Le médecin transmet un lien à son patient, qui pourra alors utiliser son PC et sa webcam pour débuter la téléconsultation. Les seniors peuvent être aidés par un infirmier ou autre professionnel de santé, qui seront à même de les aider à se familiariser avec ces nouvelles technologies.

Le point sur les tarifs des consultations et leur remboursement

La prise en charge ne change pas pour le patient, les consultations à distance sont remboursées par l’Assurance maladie de la même manière que celles réalisées au cabinet du médecin. La complémentaire santé prend en compte les mêmes taux, les maladies longues durées bénéficiant toujours d’une prise en charge à 100%. Le tiers payant dépend également de la situation du malade, avec un remboursement possible en totalité ou uniquement sur la part obligatoire.

Concernant les moyens de paiement, là non plus pas de changements majeurs puisque le patient peut régler directement par carte bancaire. La carte vitale en revanche ne fonctionne pas à distance, c’est un service connecté qui intervient : nommé « ADRi », il vérifie de manière simple et fiable les droits du patient.

Télé-expertise et télémédecine, quelle différence ?

Comme vu précédemment, la télé-expertise fait partie des actes de télémédecine autorisés. Il s’agit, pour un professionnel de santé, de la demande à distance d’un avis médical complémentaire. Cela peut être rendu possible par la transmission d’images (scanner, radio, etc.) ou grâce aux échanges que permet la visioconférence.

Ces nouveaux outils assurent une permanence des soins et une qualité optimale : moins contraignant, ce système permet en effet d’attirer des médecins vers certaines spécialités sous-représentées. La souplesse apportée par la télémédecine remplace les contraintes de l’astreinte habituelle, souvent pénible et mal vécue.

Ce système novateur est aussi rapide et sécurisé qu’un site bancaire, techniquement peu compliqué à installer, et garantit une bonne traçabilité. Les patients sont rapidement en confiance, grâce à la communication entourant cette méthode et à la réactivité qu’elle offre. La télé-expertise facilite largement les relations entre spécialistes, qui peuvent s’entraider efficacement selon leurs compétences précises : l’accès à un réseau d’informations ciblées simplifie grandement le travail, et profite aux patients comme aux médecins.

En résumé, la télémédecine est un outil moderne qui permet de traiter nombre de pathologies, avec une médecine pouvant être identique à celle mise en place en cabinet. Les consultations à distance doivent être vues comme un moyen parmi d’autres mesures, venant renforcer l’ensemble des solutions mises en place pour accéder plus rapidement à une consultation. Le système de télémédecine peut éviter une hospitalisation, ou limiter une dégradation de la santé chez les seniors fragilisés. L’objectif d’égalité de soins pour tous est ainsi renforcé, les patients pouvant conserver davantage d’autonomie sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *