Coronavirus et personnes âgées

Coronavirus et personnes âgées : prévention et conseils

L’épidémie de coronavirus qui frappe actuellement le monde peut s’avérer grave pour les personnes âgées, plus vulnérables en raison de défenses immunitaires amoindries et de maladies chroniques préexistantes pouvant les affaiblir. Faisons le point sur les principaux faits connus sur la maladie, les tranches d’âge les plus à risque, les gestes barrière et la lutte contre l’isolement. Traversons la période de confinement dans les meilleures conditions et en toute sécurité.

Quels sont les symptômes et origines du Coronavirus COVID-19 ?

Le coronavirus COVID-19 appartient à la famille de virus comprenant rhume et maladies graves comme le SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère) et le MERS-COV (Middle-East Respiratory Syndrome Coronavirus, ou Coronavirus du Syndrome Respiratoire du Moyen-Orient). Identifié en Chine, il se propage depuis décembre 2019. Il touche actuellement plus de 180 pays dans le monde. (1)

Ses principaux symptômes sont la fièvre ou sensation de fièvre, la toux et des difficultés respiratoires. Il est très similaire à un syndrome grippal mais sa contagiosité est plus élevée que celle de la grippe.

Il se transmet par contact, véhiculé par des postillons (toux, éternuement) et le contact des mains non lavées, ou par contact avec des objets infectés (poignées de porte, barres du métro…). Son délai d’incubation va de 3 à 5 jours et s’étend jusqu’à 14 jours.

Il n’existe à ce jour pas de vaccin, et la prise d’anti-inflammatoires (ibuprofène, par exemple) pourrait aggraver l’infection. Le traitement consiste actuellement à gérer ses symptômes, tels que la fièvre et la toux, et fournir une assistance respiratoire dans les cas sérieux. Simples, les gestes préventifs sont donc primordiaux, et il est essentiel de les respecter.

Coronavirus et personnes âgées : une population vulnérable

Si tout le monde est concerné par ce coronavirus, ce sont les personnes âgées qui encourent le plus de risques.

Le taux de mortalité est plus élevé pour les personnes âgées contaminées de plus de 75 ans (9,4%). Ils forment moins de 20% du total des malades, bien qu’ils soient ceux qui en décèdent le plus (46% des hospitalisations et ¾ des décès). Les personnes de 50 à 70 ans doivent également être surveillées. Les 18-64 ans constituent 61% des malades totaux confirmés (2), et ils représentent aussi près de la moitié des cas de réanimation à l’hôpital (5).

Coronavirus : répartition des décès par tranche d'âge
Répartition des hospitalisations, réanimations et décès du Covid-19 par tranche d’âge au 5 Mai 2020 – Source Santé Publique France (5)

En raison de la forte contagiosité du COVID-19, il est donc impératif de limiter ses contacts sociaux avec les personnes âgées pour lesquelles le danger est important. Il faut également respecter le principe de distanciation sociale (ne s’approcher de personne à moins d’un mètre au minimum) et de suivre les recommandations gouvernementales.

D’autres populations sont également fragiles (3) :

  • les femmes enceintes
  • les personnes obèses
  • les patients atteints de maladies chroniques comme une insuffisance respiratoire, cardiaque, rénale dialysée, l’hypertension artérielle, l’asthme, la bronchite chronique, la mucoviscidose, le diabète de type 1 avec insulinodépendance non équilibrée et de type 2, les antécédents cardiovasculaires, les maladies coronariennes, les maladies hépatiques avec cirrhose, l’immunodépression causée par une maladie comme le VIH, une pathologie sanguine ou un cancer métastasé, des maladies inflammatoires ou auto-immunes, ou les patients suivant un traitement (immuno-suppresseur, chimiothérapie, ou suivi postérieurement à une greffe d’organes ou cellules souche).

Comment protéger les personnes âgées du coronavirus ?

Puisque tout le monde peut contracter la maladie et la transmettre, même en l’absence de symptômes déclarés, nous devons tous prendre le maximum de précautions afin de nous protéger les uns les autres du risque de contagion, en pensant plus particulièrement à toutes les personnes âgées.

Les gestes barrière sont simples. Ce sont ceux fortement recommandés par le gouvernement :

  • se laver régulièrement les mains avec du savon ou du gel hydroalcoolique
  • tousser ou éternuer dans son coude
  • utiliser des mouchoirs à usage unique pour se moucher puis les jeter
  • saluer sans serrer la main ni s’embrasser, éviter les contacts avec d’autres personnes et les rassemblements
  • rester chez soi : ne sortir que pour aller travailler (pour les personnes encore en activité et si le télétravail n’est pas autorisé), les courses et pour raison de santé
  • porter un masque en cas de maladie

Gestes barrière Coronavirus

Depuis mardi 17 mars 2020 à 12h, le confinement en France est obligatoire pour lutter contre la propagation du virus. Seules quelques sorties essentielles restent autorisées en étant muni d’une attestation papier dérogatoire indiquant la raison de la sortie : travail, achats de première nécessité, raison médicale, activité physique individuelle, aide aux personnes vulnérables. L’attestation n’est valable que pour une seule sortie et doit être datée.

Depuis le lundi 6 avril 2020, une attestation dérogatoire numérique est accessible, complémentaire au dispositif papier.

Dans le cas où des symptômes surviennent :

  • rester à domicile et appeler un médecin avant d’aller à son cabinet. On peut aussi appeler la permanence de soins, ou privilégier la téléconsultation
  • en cas de signe de détresse respiratoire et d’étouffement, appeler le SAMU au 15.

Pour les personnes âgées, les visites en EHPAD, qui étaient suspendues depuis le jeudi 12 mars, peuvent reprendre à partir du 20 avril sous certaines conditions :

  • Pas plus de deux personnes par famille,
  • Il ne sera pas possible d’avoir de contacts physiques avec la personne,
  • Sous la responsabilité des directions des établissements qui diront quand les visites seront possibles et dans quelles conditions.

Les contacts avec les seniors sont très limités pour éviter de les contaminer : en l’absence de certitude sur son propre état, cette restriction nous concerne tous. En effet, même sans être malade, sans symptômes ou en ayant seulement des symptômes bénins, une personne peut être porteuse du virus. On dit qu’elle est porteur sain. Dans le cas du COVID-19, elle peut contaminer entre 2 et 3 personnes. 80% de la population pourrait être concernée par ce phénomène, d’après Olivier Véran, Ministre de la Santé. (4)

Si les recommandations sont scrupuleusement respectées, le ralentissement de la propagation de la maladie permettra de passer à un stade 4 avec retour progressif à la normale et fin du confinement.

Coronavirus COVID19 - Quel comportement à adopter

Coronavirus et confinement : comment lutter contre l’isolement des personnes âgées ?

Dans ce contexte de confinement depuis le 17 mars 2020, les personnes âgées se retrouvent isolées.

Il est impératif de maintenir le contact régulier avec ses proches âgés par téléphone, courrier (sa distribution étant maintenue), et quand c’est possible, des messageries telles que WhatsApp ou des appels par Skype qui peuvent être organisés par l’EHPAD.

Au-delà de ces moyens de communication, le numérique vient à la rescousse : Familink prête aux EHPAD des cadres connectés pour envoyer des photos aux proches. Facilotab incite à l’usage de tablettes par des débutants en proposant un mois d’abonnement gratuit.  Des établissements s’équipent de tablettes pour aider les pensionnaires à regarder films et photos. Certaines applications permettent de collecter messages et photos des proches, puis une impression pour diffusion auprès des personnes âgées.

Pour lutter contre cette rupture de lien social et poursuivre une forme de présence, des initiatives fleurissent. Tel ce défi solidaire encourageant les familles à composer des poèmes, écrire et dessiner pour les personnes âgées. 

Au niveau d’un immeuble ou d’un quartier, sur les réseaux sociaux, la solidarité s’organise pour assurer les besoins quotidiens : des habitants proposent de faire les courses de ceux qui ont du mal à se déplacer, ou qui souhaitent ne pas s’exposer au risque de contamination.

Les enseignes Casino et Franprix / Monoprix proposent une livraison à domicile de courses via des numéros verts : pour des prix allant de 30 à 45 €, des paniers comprennent des produits frais et de base ainsi que des produits d’hygiène. La livraison est gratuite. Les numéros sont :  Franprix 0 805 620 370 et Monoprix 0 800 05 8000. Partout en France, des enseignes de distribution mettent en place des créneaux horaires dédiés aux seniors pour qu’ils puissent faire leurs courses en toute sécurité.

A Paris, le plan Chalex, utilisé pour maintenir le contact avec les personnes vulnérables en période de canicule, est activé. Ce démarchage téléphonique vise à prendre des nouvelles de personnes isolées et à les informer. 

Amelis Groupe Sodexo, société de services d’aide à domicile pour personnes âgées, met tout en oeuvre pour assurer une continuité de service et entretenir le lien social avec les personnes âgées. La santé et la sécurité des bénéficiaires et des familles que nous accompagnons est notre priorité absolue. Nous avons renforcé notre communication auprès de nos auxiliaires de vie sur les gestes barrière pour prévenir toute propagation du virus.

Contenu mis à jour le 14 Mai 2020

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *