Attention surmenage - stress

Lutter contre le stress de l’aidant

Si vous expérimentez une situation de stress croissant dans votre rôle d’aidant ou que tout simplement vous sentez que votre fatigue augmente ou que votre moral n’est pas au beau fixe, voici quelques conseils de bon sens pour vous aider à mieux faire face à cette situation qui est loin d’être facile.

  • Faîtes de l’exercice : pratiquez une activité physique que vous appréciez tout particulièrement comme la notation, le vélo, la danse ou encore la marche pendant au moins 20 minutes trois fois par semaine. N’hésitez pas à y associer des exercices de relaxation comme le yoga ou le thai-chi qui vous aideront à retrouver un certain équilibre physique et psychologique.
  • Apprenez à réguler votre stress : lorsque vous vous sentez débordé par les événements ou lorsque vous ne vous sentez plus en mesure de faire face à vos responsabilités, prenez un peu de temps pour vous, asseyez-vous confortablement et concentrez vous sur votre respiration en cherchant une inspiration profonde et une expiration lente.
  • N’hésitez pas à demander de l’aide : lorsque vous sentez que votre propre équilibre peut être déstabilisé, acceptez de déléguer une partie de vos tâches à des amis, des membres de votre famille ou à des professionnels de l’aide à domicile. Il ne s’agit pas d’un échec de votre part car votre santé est aussi importante que celui de la personne aidée.
  • Pensez à vous reposer : Organisez-vous pour passer le relais auprès de la personne aidée dans de bonnes conditions puis prenez quelques jours pour retrouver une vie normale autour de vos amis, de votre famille, de vos activités favorites. Seule une vraie coupure vous permettra de vous ressourcer et de retrouver l’énergie nécessaire à la réalisation de vos tâches auprès de la personne aidée.
  • Prenez soin de vous : ne vous focalisez pas uniquement sur la santé de la personne aidée : la vôtre compte tout autant ! Visitez régulièrement votre médecin et faîtes lui part de votre rôle d’aidant : il sera en mesure de vous conseiller utilement sur votre organisation et ses éventuels effets sur votre propre santé.
  • Accordez-vous du temps et des récompenses : ne vous sentez pas coupable de vous faire plaisir en vous accordant un massage, un soin, un bon dîner avec des amis ou une sortie en famille : votre moral et votre joie de vivre est communicative et vous en aurez besoin dans les moments plus difficiles dans votre rôle d’aidant.
  • Entourez-vous de conseils ou de professionnels : essayez de rejoindre un groupe d’aidants ou faîtes appel à une structure professionnelle d’aide à domicile pour échanger sur votre quotidien et vous décharger affectivement d’un certains nombres de situations qui vous paraissent difficiles à gérer émotionnellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *