Un aidant s'accorde une séance de sophrologie pour se détendre et se ressourcer

La sophrologie, un outil de bien-être pour les aidants

On dénombre en France environ 11 millions d’aidants familiaux, dont la moitié est en activité professionnelle. Accompagner un proche au quotidien nécessite une implication physique, mentale et émotionnelle. Celle-ci conduit parfois au surmenage et à l’épuisement. Il est donc primordial que l’aidant puisse s’accorder des moments de bien-être afin de préserver son moral et sa santé. La sophrologie est une technique de relaxation intéressante permettant de lâcher prise et de libérer ses émotions. Découvrez son fonctionnement et ses bienfaits, dans cet article.

La sophrologie, c’est quoi ?

La sophrologie est une technique thérapeutique de relaxation qui aide à retrouver un état de mieux-être. C’est une méthode psychocorporelle permettant “d’harmoniser le mental et le corps”. Le sophrologue, par la parole, guide le patient afin de le mener vers un état de détente profonde. Pour ce faire, le thérapeute propose des exercices de :

  • respiration ;
  • de décontraction musculaire ;
  • et de visualisation (imagerie mentale).

Cette discipline s’adresse à tout type de public, aussi bien aux adultes qu’aux enfants.

La sophrologie est un outil de développement personnel. Ce n’est pas une discipline médicale. Elle ne guérit pas, mais elle procure de nombreux bénéfices pour les personnes stressées et épuisées. Elle permet au patient d’expérimenter un retour à lui-même. Il accède à ses ressources profondes et prend conscience de ses capacités. Il peut ainsi :

  • développer son potentiel ;
  • acquérir une meilleure connaissance de lui-même ;
  • et retrouver peu à peu confiance en lui.

La sophrologie aide ainsi les personnes surmenées à retrouver l’énergie et l’apaisement nécessaires pour affronter leur quotidien.

Quels sont les bienfaits pour les aidants ?

S’occuper d’un proche demande beaucoup de ressources et d’attention. C’est un véritable chamboulement et un stress pour l’aidant, puisqu’il doit s’adapter au rythme de son proche. Plusieurs responsabilités peuvent provoquer une charge mentale et émotionnelle, par exemple : 

  • la disponibilité requise ;
  • les soins ;
  • l’organisation des activités quotidiennes ;
  • ou encore le lien entre les différents thérapeutes.

À cela s’ajoute parfois la sensation pour l’aidant de “ne pas en faire assez”, provoquant une sensation de surmenage. La vie de l’aidant s’articule autour du proche, avec un risque d’isolement et d’aliénation mentale.

La sophrologie est une technique intéressante pour permettre à l’aidant de souffler et prendre du recul sur la situation. Elle favorise une meilleure gestion de ses émotions (colère, tristesse, peur, culpabilité). Elle permet de :

  • lâcher prise sur des situations difficiles ;
  • retrouver un meilleur sommeil ;
  • se détacher provisoirement de ses obligations,
  • réaliser son deuil blanc (accepter qu’un proche, atteint d’un trouble cognitif, n’ait plus la même présence mentale ou affective).

Par cette pratique, l’aidant revient à ses ressentis, ses valeurs, et goûte à sa propre présence. Il retrouve de l’énergie et apaise son esprit.

Cela lui permet :

  • d’aborder le quotidien avec davantage de sérénité ;
  • de prendre les bonnes décisions ;
  • et de mieux gérer le soutien qu’il doit apporter à son proche au quotidien.

La sophrologie aide l’aidant à se détacher de la situation vécue avec son proche et à prévenir l’épuisement à la fois psychologique et physique.

Infographie présentant les différents bienfaits de la sophrologie pour les aidants familiaux
Bienfaits de la sophrologie pour les aidants

Comment se déroule une séance de sophrologie ?

La séance de sophrologie peut être individuelle ou collective. La séance individuelle est adaptée aux problématiques et aux objectifs du patient, tandis que la séance collective s’adapte au groupe ou au contexte dans lequel elle se déroule (ou à une thématique comme la gestion du stress en entreprise par exemple). La séance de sophrologie dure environ une heure. Elle se divise en 3 étapes :

  • Le temps d’accueil et d’écoute (ou dialogue pré-pratique) : il s’agit d’un temps d’échange avec le sophrologue permettant d’exprimer ses émotions, ses ressentis, et son état physique en tout début de séance ;
  • Les exercices de sophrologie (la pratique) : comme par exemple la relaxation dynamique (décontraction musculaire à l’aide de mouvements plus ou moins énergiques, pratiqués assis ou débout), la respiration, et la visualisation guidée par la voix du thérapeute (scan du corps, images positives…) ;
  • Le temps d’échange de clôture : il permet aux patients d’exprimer leur vécu de la séance (ressentis émotionnels et physiques). Le dialogue est libre, il n’y a aucune obligation de s’exprimer. Il s’agit d’un temps d’écoute active, sans jugement ni orientation.

Quelques idées pour pratiquer chez soi

Même si le recours à un sophrologue permet d’atteindre des objectifs thérapeutiques précis, il est possible de pratiquer la sophrologie à la maison. Certains exercices, comme :

  • ceux liés à la respiration ;
  • certains étirements simples ;
  • ou encore la pensée positive, sont facilement réalisables seuls.

Si l’on souhaite être guidé, une solution intermédiaire consiste à visionner des vidéos de sophrologues disponibles sur le web (YouTube, réseaux sociaux…).

Voici quelques exemples d’exercices à faire chez soi :

  • La respiration consciente est une forme de méditation, elle consiste à se concentrer quelques instants sur sa respiration afin de mettre son mental sur pause. Elle permet d’être pleinement présent à soi.
  • L’attention sur le corps permet de scanner mentalement chaque partie de son corps, et de prendre conscience des sensations ressenties.
  • L’étirement pour se détendre aide à évacuer les tensions et à décontracter les muscles. En position assise, il suffit d’étirer les bras vers le ciel ainsi que les jambes devant soi, tout en respirant profondément par le nez.
  • Le sourire intérieur est un exercice permettant de cultiver la pensée positive. Il consiste à se remémorer un moment agréable de sa vie, en essayant de faire appel à ses sens pour revivre pleinement la situation (parfums, sons, couleurs…).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *