Le décès d’un conjoint peut plonger une personne âgée dans l’isolement, le désarroi et la tristesse la plus profonde. Bien souvent, les autres membres de la famille ne savent plus quoi faire pour consoler leur aîné. Selon les études d’experts avisés dans les soins prodigués aux Seniors, mettre en place des activités est autant bénéfique que d’encourager et de soutenir un proche.

Planifier des activités est une manière d’aider un proche à se remettre d’un décès et surmonter l’isolement.

La mort d’une personne aimée est sans doute l’une des plus dévastatrices dans une vie, et votre proche restant prendra du temps à se remettre de cette tragédie.

Mais peu à peu, la peine va se dissiper et votre aîné ne tardera pas à réaliser que dans son entourage, les personnes se trouvant dans la même situation essaient de se raccrocher aux merveilleux souvenirs qu’elles ont vécus pour tenir le coup…

Jusqu’à ce qu’il soit capable d’évacuer sa peine, il est important que vous soyez aux cotés de votre proche.

Les Seniors peuvent apprécier les habitudes et les activités régulières dans leur vie

  • Commencez par faire le tour des activités qu’il ou elle aimait pratiquer avant la perte de son conjoint. Définissez celles que votre parent aimerait continuer et éventuellement en compagnie d’un ami.  Trouvez de nouvelles idées et veillez à rassembler un entourage potentiellement compatible à ces nouveaux projets.
  • Dans une nouvelle structure, commencez à familiariser votre proche avec ses nouveaux compagnons, à l’heure des repas par exemple (déjeuners, goûters, dîners).
  • Si votre parent veuf réside seul, accompagnez le pendant les repas ou veillez à ne pas le laisser seul. Organisez lui des visites entre voisins ou autres amis qu’il voyait auparavant.

Le soir, les personnes âgées ressassent leur journée ou leurs souvenirs et sont plus en proie à la mélancolie. Il est important d’être présent et vigilant durant ces premiers temps de veuvage.

Le moral peut vite chuter et mettre en danger votre parent. S’il est en forme, encouragez-le à sortir ou à passer des soirées en compagnie de ses amis.

Il existe également des associations ou des clubs d’activités pour les personnes âgées (cartes, bridge, gymnastique douce) très bénéfiques à la socialisation.

Malgré les réticences du début, il n’y a aucune raison qu’il n’apprécie pas de nouveau les anciennes activités qu’il exerçait auparavant.

Il  existe également une autre solution ; pourquoi ne pas engager spécialement quelqu’un qui pourrait accompagner votre proche dans ses activités ou juste passer un peu de temps avec lui pour l’aider à arranger sa maison, son jardin ou lui tenir compagnie pendant les repas?

Nombreux sont les aidants (veufs ou veuves), dans la même situation que votre parent, qui prêtent leur assistance et comprennent de surcroît les étapes de détresse et d’isolement endurées par celui-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *