déambulateur

Déambulateur : liste des modèles, critères d’achat & prise en charge

Un déambulateur est une aide à la marche intéressante pour les personnes souffrant d’une perte de mobilité des jambes. Que ce soit à cause de l’âge, à la suite d’une opération, ou même en cas de handicap, il s’adapte à chaque situation et à chaque morphologie. Il permet à son utilisateur de retrouver sa mobilité et son autonomie. Qu’est-ce qu’un déambulateur ? Quels sont les différents types de déambulateurs ? Comment faire son choix parmi tous les modèles proposés ? Quel est le coût d’un déambulateur, ainsi que sa prise en charge ?

Qu’est-ce qu’un déambulateur ?

Un déambulateur est un accessoire paramédical destiné aux personnes présentant une mobilité réduite des membres inférieurs (causée par une blessure, une opération, une maladie, un handicap, l’âge…). C’est une aide à la marche intéressante qui leur permet de se déplacer sans l’aide d’un tiers. Le déambulateur est constitué d’une armature métallique offrant quatre points d’appui. Il permet ainsi d’encadrer son utilisateur sur le devant et les côtés. Doté de poignées et de pieds anti-dérapants, il se présente comme un reposoir.

Le déambulateur est largement utilisé par les personnes âgées souffrant de perte d’équilibre, ou ayant subi une chute ou une opération. Plus stable et sécurisant qu’une canne, il leur permet de retrouver de la mobilité et leur autonomie.

Le déambulateur est également une alternative intéressante pour les personnes présentant un handicap moteur léger. Plus facile à utiliser et à entretenir qu’un fauteuil roulant, il requiert moins d’espace au sol. Les enfants présentant des troubles de la motricité peuvent également s’aider d’un déambulateur adapté. Ce soutien les rassure et leur permet de retrouver confiance dans leur apprentissage de la marche.

Les différents types de déambulateurs

Le déambulateur standard, nommé également cadre de marche, est plutôt adapté pour un usage en intérieur. Sa version classique est constituée d’une structure fixe que l’utilisateur soulève pour le reposer plus loin. Il permet un soutien solide et est particulièrement stable. Bien que léger, il requiert cependant une condition physique correcte, et n’est pas très maniable.

Pour les personnes ayant besoin de davantage d’assistance dans leurs mouvements, il existe une déclinaison de versions apportant un niveau de confort supérieur :

  • Le déambulateur articulé par exemple permet d’avancer en déplaçant les deux côtés du déambulateur alternativement. Plus maniable, il suit le mouvement des pas et permet à l’utilisateur de moins se fatiguer.
  • Le déambulateur releveur est une aide formidable pour les personnes ayant du mal à se lever. Il est composé de 4 poignées, 2 à hauteur adaptée lorsque la personne est debout, et 2 à mi-hauteur. Grâce à ce point d’appui supplémentaire, l’utilisateur se relève plus facilement d’une chaise, d’un fauteuil, ou encore des toilettes.

Le déambulateur à roulettes, ou rollator, sera privilégié pour un usage en extérieur. Disposant de 2, 3 ou 4 roues, il est très maniable et offre davantage de mobilité. L’utilisateur n’a pas besoin de le soulever, ce qui réduit les efforts. On trouve de nombreuses déclinaisons, adaptées à la condition physique de la personne :

  • Le déambulateur à 4 roues permet une grande autonomie et s’adapte à tous les types de terrains. Il requiert cependant de l’habileté et convient à des personnes ayant des appuis corrects et un bon équilibre. Des freins sont disponibles en cas de besoin.
  • Le déambulateur à 3 roues est encore plus pratique et maniable. Il permet une utilisation en extérieur comme en intérieur, car il requiert moins d’espace au sol. Il est moins stable que le rollator à 4 roues, mais sa praticité s’avère intéressante dans certains cas.
  • Le déambulateur à 2 roues est un bon compromis pour les personnes n’ayant pas suffisamment d’équilibre. Il garde 2 pieds fixes à l’arrière pour éviter à la personne de se laisser emporter vers l’avant. Ils conviennent moins à l’usage extérieur cependant. Des options et accessoires peuvent être ajoutés à l’appareil selon les besoins.

Il existe également tout un panel d’options et d’accessoires. Il est possible par exemple d’ajouter un panier, une tablette, des roues adaptées à un certain type de terrain, ou encore une assise permettant de faire des pauses durant la déambulation.

Les types de déambulateurs
Les types de déambulateurs – Source : bfu.ch

Les critères à prendre en compte avant l’achat d’un déambulateur

Pour les déplacements extérieurs, les déambulateurs à roues sont à privilégier. La fréquence d’utilisation pour les sorties, ainsi que le type de terrain emprunté seront déterminants. Le choix se portera sur une robustesse, une maniabilité, des accessoires et des roues adaptés aux besoins.

Pour un déambulateur intérieur, la surface au sol du domicile ainsi que l’agencement du mobilier sont les premiers critères à évaluer. Il faut également veiller aux obstacles qui pourraient gêner les déplacements (fils électriques, tapis, etc.). Le choix se portera sur un déambulateur plus ou moins volumineux et maniable, et adapté au niveau d’encombrement souhaité (pliable par exemple).

Une fois le type de déambulateur choisi, il faut vérifier que l’appareil soit adapté à la constitution physique de l’utilisateur. Son gabarit, son poids, et ses capacités physiques orienteront le choix. Les principales caractéristiques à étudier sont :

  • Les poignées : elles doivent être réglables, et positionnées à la hauteur des hanches ;
  • Le poids : le déambulateur doit être léger et facile à manœuvrer pour l’utilisateur ;
  • Le freinage : Les freins doivent être facilement actionnables et offrir la possibilité d’être bloqués en cas de pause ;
  • L’assise : certains déambulateurs proposent un siège qui permet à l’utilisateur de se reposer durant sa marche. L’assise devra être assez large et supporter le poids de l’utilisateur ;
  • Les appuis antébrachiaux : pour les personnes très voûtées ou qui ont besoin d’un appui au niveau des avants bras

Coût et prise en charge d’un déambulateur

Le prix d’un déambulateur est variable. Il dépend de la qualité des matériaux utilisés, du niveau de technicité pour le fabriquer, et des options choisies. Plus il y a de roues et d’accessoires, plus le prix est élevé. Il faut compter plusieurs dizaines d’euros pour un cadre de marche, tandis qu’un déambulateur à roulettes (rollator) exige plusieurs centaines d’euros. Certains modèles ont un prix élevé en raison de leur technicité spécifique (déambulateurs tout-terrain, déambulateurs très légers, déambulateurs bariatriques, déambulateurs électriques…).

Si le déambulateur a fait l’objet d’une prescription médicale, la sécurité sociale prend en charge une partie du coût. La base de remboursement d’un déambulateur est déterminée par le code LPPR 1285619. Elle se situe autour des 53 €. De plus en plus de mutuelles prennent en charge ce type d’appareil et complètent ce remboursement. Mais il est tout à fait possible de trouver un déambulateur standard correct à ce tarif, ainsi qu’un bon rollator aux alentours de 100 €.

En cas d’hésitation, il est possible de louer ce type d’appareil. Cela permet d’essayer un déambulateur sur une période donnée. De quoi être convaincu avant d’acheter celui qui conviendra le mieux.

prix déambulateur
Prix d’un déambulateur – Source : ooreka.fr

1 Commentaire

  • Bonjour,
    Très bon article, très complet.
    Il est à noter que les rollators sont les solutions les plus polyvalentes, mais il ne faut pas négliger l’aspect pratique d’un cadre de marche qui apport la stabilité nécessaire lors d’un trajet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *