matériel médical pour senior

Quel matériel médical pour favoriser l’autonomie à domicile ?

Un certain nombre de déficiences, cognitives ou physiques, conduisent à la dépendance chez les seniors. Un matériel médical moderne permet de combler de nombreux handicaps, en facilitant les déplacements, la communication et les gestes du quotidien, sans dépendre d’une autre personne. Quels équipements peut-on trouver et comment se renseigner sur les solutions existantes ?

Des adaptations indispensables, pour un maintien à domicile durable

Si la tendance démographique est au vieillissement et pose donc des questions sur la perte d’autonomie, les seniors souhaitent malgré tout rester vivre à domicile. Le développement d’équipements facilitant le maintien chez soi vient accompagner ce désir d’indépendance.

En 2050, environ 1/3 des français aura plus de 60 ans. Bien que l’espérance de vie en bonne santé progresse, le nombre de personnes dépendantes est aussi en augmentation. Divers paramètres entrent en compte : l’amélioration du confort de vie et l’accès aux soins ont beaucoup apporté, mais des problèmes tels que l’accroissement de l’obésité, de l’arthrose ou des maladies neurodégénératives diminuent fortement l’autonomie des seniors.

projection évolution population Insee

Anticiper l’évolution du nombre de personnes dépendantes permet de prévoir l’effort financier et humain que la société devra fournir envers elles. Il s’agit d’un enjeu majeur pour notre futur. Il est donc nécessaire d’apporter des réponses concernant le quotidien des aînés, notamment gestion de la dépendance à domicile.

Quel matériel médical pour assurer l’autonomie des seniors ?

Pour prolonger le maintien à domicile il existe un panel d’aides techniques, domotiques et technologiques.

  • Les aides techniques, pour compenser une incapacité permanente :

Aides aux déplacements : l’objectif est de réduire les risques de chutes. Pour favoriser l’équilibre, la canne est incontournable et existe en versions réglable, pliante, canne-siège, etc. Il existe ensuite des déambulateurs et des cadres de marche, pour des déplacements plus sécurisés. Quant aux fauteuils roulants et fauteuils coquille, ils assurent un confort maximal en s’adaptant aux différentes morphologies. Enfin, il est indispensable d’installer des rampes d’accès pour sécuriser l’habitation.

Aides aux transferts : ceux-ci permettent de changer de support, par exemple d’un fauteuil roulant à une chaise. Les barres d’appui ou les lève-personne sont ainsi des outils fiables et pratiques. Les guidons de transfert permettent d’accompagner la personne d’un point à un autre, tout en aidant à sa rééducation. Une sangle lève-malade ou un drap de transfert facilitent aussi le déplacement d’un senior immobilisé.

Aides auditives : appareils réglés sur-mesure, assistants d’écoute digitale pour amplifier les sons, ou encore casques sans fil pour profiter des programmes TV : de nombreuses solutions existent. En plus de ces divers dispositifs médicaux, certains objets librement accessibles aident les seniors au quotidien : téléphones et réveils dédiés aux malentendants, systèmes de signalisation, etc.

Aides techniques - Matériel Médical (1)

  • La domotique, pour automatiser et sécuriser l’habitat des seniors :

La motorisation des volets avec utilisation d’une télécommande limite les déplacements et renforce la sécurité du logement. Toujours dans le but de limiter les efforts et apporter davantage de confort, l’installation d’un thermostat programmable et l’automatisation de l’éclairage font partie des solutions les plus utilisées.

Autre avantage de la domotique, l’installation d’une alarme qui permet de rassurer le senior et ses proches. Il est possible de l’associer à une prestation de télésurveillance.

Du côté des équipements à garder sur soi, les médaillons ou les télécommandes d’alerte déclenchent un appel d’urgence en cas de chute ou de situation inhabituelle.

  • Les technologies de l’information et de la communication, pour encourager l’autonomie :

De nombreuses applications, sur tablettes et smartphones, entretiennent la mémoire et la stimulation cognitive.

En parallèle, les systèmes de géolocalisation par GPS alertent un aidant lorsque la personne dépasse une zone de sécurité préétablie. Ces moyens sont particulièrement justifiés lors de pathologies comme Alzheimer. Les dispositifs de géolocalisation les plus aboutis sont pensés pour assister efficacement, sans être intrusifs. Certains seniors peuvent y être réticents : pour garantir l’efficacité d’un moyen de protection, il est important que la personne fragilisée comprenne et accepte son utilisation.

Coût du matériel et aides allouées

Une majeure partie du matériel médical spécialisé est remboursée par l’assurance maladie, sur la base d’un tarif défini. Le large choix d’équipements et des options disponibles rendent cependant les prix très variables : le médecin traitant pourra renseigner le patient et établir la prescription médicale nécessaire.

Concernant les aides au financement, lAPA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) peut également être sollicitée, de même que les mutuelles et caisses de retraite complémentaires, pouvant financer en partie les dépenses liées au matériel médical.

La loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement, en vigueur depuis le 1er janvier 2016, a notamment permis de revaloriser l’APA. Ce texte a pour but de mieux anticiper la perte d’autonomie des seniors, d’adapter progressivement la société au vieillissement et d’accompagner les personnes dépendantes, le tout en donnant la priorité au maintien à domicile.

Le CICAT, lieu de renseignement et d’information

Le Centre d’Information et de Conseil sur les Aides Techniques, ou CICAT, est un lieu d’information dédié : il regroupe des documents concernant les aides techniques qui préservent l’autonomie des seniors et personnes handicapées. Les aidants et les familles peuvent également y trouver de l’aide. L’équipe d’un CICAT est constituée d’un documentaliste et de différents spécialistes (ergothérapeute, etc.).
Pour trouver un CICAT dans votre région, vous pouvez consulter la liste en cliquant ici.


En résumé, un matériel médical adapté vient faciliter le quotidien grâce à une aide technique qui permet de ne pas dépendre en permanence d’un proche. Qu’il s’agisse d’un simple accessoire ou d’un équipement sophistiqué, il doit être choisi et accepté par l’utilisateur, qui devra le considérer comme un soutien à l’autonomie bien plus que comme une contrainte imposée par l’âge ou le handicap.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *