arthrose chez le senior : les solutions préconisées

Arthrose chez le senior : quelles solutions, quelles initiatives pour mieux la soigner ?

L’ arthrose est la plus courante des maladies articulaires, souvent responsable d’une perte d’autonomie chez les aînés. Un mal qui touche près de 9 millions de français, 85% des seniors de plus de 70 ans étant concernés. La prise en charge des douleurs est encore aujourd’hui peu efficace, malgré le nombre de personnes concernées par cette affection. Tour d’horizon d’une maladie qui ternit le quotidien de nombreuses personnes.

Arthrose chez le senior : une atteinte chronique fréquente que l’on peut atténuer

Entraînant la destruction progressive du cartilage, l’arthrose est une maladie qui touche la plupart des articulations. Elle peut provoquer des sensations de brûlure, des démangeaisons, ou des poussées inflammatoires, brèves mais irradiantes.

L’arthrose évolue lentement, formant des excroissances osseuses et déformant les articulations de façon irréversible. Parmi les paramètres qui favorisent l’apparition de la maladie, on peut citer l’âge, l’hérédité ou encore une ancienne blessure mal soignée.

S’il n’y a pas aujourd’hui de traitement curatif, des solutions permettent d’anticiper et de soulager les symptômes douloureux de l’arthrose, pour conserver un maximum de mobilité :

  • Une activité sportive peut agir comme un remède, en favorisant la circulation du liquide synovial dans les articulations. Les exercices en piscine, la marche ou le yoga sont les plus fréquemment choisis.
  • L’alimentation est cruciale dans la prévention de l’arthrose à long terme ; consommer des vitamines et minéraux participe à la diminution des douleurs, on privilégiera donc les fruits et légumes ; les viandes ou produits laitiers en revanche seront largement diminués. La perte de poids est également un facteur déterminant pour combattre l’arthrose.
  • La rééducation et les séances de kinésithérapie permettent aux personnes âgées déjà atteintes de mieux vivre avec cette affection. L’acupuncture, les cures thermales ou autres solutions douces ont un impact important sur le bien-être.
  • Si les traitements médicamenteux se révèlent insuffisants, une chirurgie peut être proposée en dernier recours pour mettre en place des prothèses articulaires, et éviter que l’arthrose n’évolue en vrai handicap.

Etudes et solutions d’avenir, avec la formation des patients

Au sein des pays développés, l’arthrose est la deuxième cause d’invalidité. Responsable de 20% des douleurs chroniques à travers le monde, cette maladie a malgré tout été négligée pendant longtemps par le corps médical. Souvent vécue comme une fatalité, l’arthrose devient de plus en plus alarmante avec le vieillissement de la population.

Heureusement, les choses évoluent depuis peu : des projets tels qu’« Arthroschool » notamment, mettent l’accent sur l’éducation thérapeutique des personnes souffrantes ; inspirée d’un modèle américain, la méthode permet aux seniors et à toute personne concernée de développer une autonomie par rapport à leur maladie, au lieu d’en subir les traitements. L’acquisition de certaines compétences a ainsi pour but de gérer soi-même la maladie et ses douleurs, en combinant entre autre la kinésithérapie, la sophrologie et la diététique.

Des solutions durables et axées sur le bien-être voient donc le jour ; associés à une hygiène de vie adaptée, ces moyens doivent permettre aux seniors de ne plus vivre dans la crainte de l’arthrose, et de prolonger leur autonomie au quotidien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *