Coronavirus FAQ

Coronavirus FAQ : Toutes les questions que vous vous posez

Le nouveau Coronavirus Covid-19 touche actuellement le monde entier. Que savons nous sur cette maladie ? Retrouvez ici toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le virus et la pandémie.

Qu’est-ce que le coronavirus ?

Les coronavirus forment une famille de virus variés qui provoquent des manifestations allant du simple rhume à des pneumopathies plus sévères et parfois mortelles. Ils se transmettent de l’animal à l’homme et il a été identifié pour la première fois chez l’homme dans les années 1960.

SRAS, MERS, COVID-19, etc. Comment s’y reconnaître entre tous ces coronavirus ?

Le 21e siècle a vu apparaître 3 épidémies mortelles causées par différents types de coronavirus :

  • le SRAS-CoV (Syndrome respiratoire aigu sévère) identifié en Chine en 2002
  • le MERS-CoV (Syndrome respiratoire du Moyen-Orient) identifié en Arabie Saoudite en 2012
  • Et finalement le nouveau coronavirus COVID-19, identifié en Chine en décembre 2019 et qui affecte actuellement notre monde.

Tous ces coronavirus sont génétiquement liés mais sont quand même très différents. Par exemple, et d’après l’OMS, le SRAS est plus mortel mais beaucoup moins infectieux que le COVID-19.

Que sait-on du nouveau coronavirus COVID-19 ?

Le COVID-19 est un nouveau coronavirus identifié en Chine à Wuhan, en décembre 2019. Cette nouvelle maladie infectieuse est très contagieuse et se propage actuellement dans le monde entier. Cette propagation rapide a poussé l’Organisation mondiale de la Santé à qualifier la situation de pandémie le 12 Mars 2020.

Épidémie et pandémie, quelles différences ?

La différence d’usage entre “épidémie” et “pandémie” dépend de la portée géographique d’une maladie infectieuse.

On parle d’épidémie lorsque le phénomène se passe dans un cadre géographique ciblé, au niveau local ou dans une région. On parle ensuite de pandémie quand le phénomène prend une portée globale et mondiale, ce qui est actuellement le cas pour le COVID-19.

Comment le nouveau coronavirus COVID-19 se propage t’il dans le monde ?

D’abord apparu en Chine, le nouveau coronavirus COVID-19 s’est très rapidement propagé dans le monde en faisant de nombreuses victimes en Italie, France, Espagne ou encore aux Etats-Unis. Retrouvez ci-dessous l’évolution de la propagation du virus à échelle mondiale en temps réel.

Quelle est la situation de la France ?

Suite à une accélération du nombre de cas en France, le gouvernement français a mis en place un confinement de plusieurs semaines, à compter du 17 mars 2020, pour contenir la progression de la maladie sur le territoire. Vous pouvez suivre l’évolution de la situation en direct sur la carte ci-dessous.

Le nouveau coronavirus COVID-19 est-il dangereux ?

Le COVID-19 n’est pas aussi mortel que le SRAS en 2002 et il est généralement bénin chez l’enfant et le jeune adulte, même si l’on constate quelques décès chez de jeunes patients. Il reste dangereux pour d’autres raisons :

  • Il est très contagieux, puisque chaque personne infectée qui ne se protège pas va contaminer au moins 3 personnes. En comparaison, une personne infectée de la grippe ne contamine qu’1,3 personne.
  • Même sans symptômes, le COVID-19 est contagieux. En d’autres termes, une personne infectée et qui est asymptomatique peut elle aussi contaminer d’autres personnes.
  • Enfin, l’infection peut entraîner des complications : 1 malade sur 5 doit être hospitalisé.

Comment attrape-t’on le nouveau coronavirus COVID-19 ?

Le nouveau coronavirus COVID-19 se transmet par des personnes qui sont porteuses du virus. La transmission se fait suite à un contact avec des gouttelettes respiratoires expulsées par le nez et la bouche via la toux ou un éternuement. En inhalant les gouttelettes d’une personne malade qui vient de tousser, on s’expose alors à la maladie.

Ces gouttelettes contaminées peuvent aussi se retrouver sur les mains et les objets/surfaces environnants (poignées de porte, barres de métro, mobilier, etc…). En cas de contact, et si on se touche le visage ensuite, on peut également contracter la maladie.

Quels sont les symptômes du coronavirus COVID-19 ?

Les symptômes les plus courants sont la fièvre, la toux et les maux de gorge. La perte soudaine de l’odorat (sans obstruction nasale) et du goût font également partie des symptômes observés chez les personnes contaminées.

Les formes les plus graves provoquent une gêne pour respirer, ce qui peut nécessiter une hospitalisation.

Quelle est la période d’incubation du coronavirus COVID-19 ?

La période d’incubation correspond au temps écoulé entre l’infection et l’apparition des premiers symptômes de la maladie. Ce délai d’incubation est généralement de 3 à 5 jours, mais peut dans certains cas s’étendre jusqu’à 14 jours.

Quelles sont les populations les plus vulnérables ?

Le virus touche toutes les tranches d’âge de la population. Les jeunes ne sont pas épargnés. Cependant, l’infection entraîne surtout des décès chez les personnes âgées et chez les personnes avec un état de santé fragile.

  • Les + de 60 ans représentent 96% des décès.
  • Les + de 70 ans représentent 86% des décès.
  • Les + de 80 ans représentent 62% des décès.

Que faire si je pense avoir les symptômes ?

Si vous avez des symptômes comme de la fièvre ou de la toux et que vous êtes inquiet sur votre situation, vous pouvez appeler votre médecin traitant qui vous indiquera la marche à suivre en fonction des symptômes que vous présentez. Veillez à rester chez vous pour ne pas risquer de contaminer d’autres personnes.

Si vous toussez, que vous avez de la fièvre et des difficultés à respirer ou que vous avez fait un malaise, vous devez appeler le 15.

Coronavirus COVID19 - Quel comportement à adopter
Source : gouvernement / info coronavirus

Puis-je me faire dépister du COVID-19 ?

Les tests sont uniquement réservés à des publics prioritaires : 

  • Les professionnels de santé symptomatiques 
  • Les personnes âgées symptomatiques
  • Les personnes présentant des difficultés respiratoires sévères ou des comorbidités (La présence d’un ou de plusieurs troubles associés à un trouble ou une maladie primaire) 
  • Les personnes hospitalisées
  • Les nouveaux foyers et nouveaux territoires

Quels sont les différents tests de dépistage ?

Actuellement il existe 3 types de test : le test moléculaire par PCR, le test sérologique et les tests dits “rapides”.

Le test par PCR (réaction en chaîne de la polymérase) permet d’indiquer si un malade est actuellement infecté par le virus ou non. Il nécessite un prélèvement d’échantillon récupéré dans les voies respiratoires, qui sera ensuite analysé en laboratoire. 

Depistage coronavirus PCR - Source infographie lefigaro.fr
Dépistage coronavirus PCR – Source infographie lefigaro.fr

Le test sérologique consiste à rechercher des anticorps produits par le système immunitaire contre le virus. Il ne permet donc de savoir si un patient est atteint, qu’après avoir été contaminé. Il nécessite un prélèvement de sang.

Depistage coronavirus sérologie - Source infographie lefigaro.fr
Dépistage coronavirus sérologie – Source infographie lefigaro.fr

Les tests “rapides” ont pour vocation d’être produits à plus grande échelle dans les mois à venir. Ils doivent permettre en quelques minutes (grâce au prélèvement d’une simple goutte de sang) de savoir si une personne est immunisée ou non contre le virus.

Depistage coronavirus antigènes - Source infographie lefigaro.fr
Dépistage coronavirus antigènes – Source infographie lefigaro.fr

Quels sont les gestes barrières pour prévenir la contamination ?

Pour faire face au coronavirus, il existe des gestes simples qui permettent de se protéger et de protéger les autres :

  • se laver les mains régulièrement
  • tousser et éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter après utilisation
  • saluer sans serrer la main et éviter les embrassades
  • se tenir à plus d’un mètre de distance des autres personnes 

Gestes barrière Coronavirus

Existe-il des risques liés aux animaux domestiques ?

Le virus se transmet uniquement d’homme à homme. Cependant, le virus peut être présent sur le pelage d’un animal domestique. 

Pour limiter au maximum les risques de contamination, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) recommande de :

  • séparer les personnes malades des animaux
  • ne pas laisser un animal vous lécher le visage
  • se laver les mains avant et après avoir touché un animal
  • ne pas utiliser de produits inadaptés pour laver son animal

Il n’est pas nécessaire de laver votre animal après sa promenade en extérieur.

Existe-t’il un traitement efficace ?

Il n’existe aucun vaccin contre le coronavirus COVID-19 pour le moment. De nombreux laboratoires de recherche en France et à l’étranger, en lien avec l’Organisation Mondiale de la Santé, travaillent sur l’élaboration de vaccins. Une fois le vaccin trouvé, sa fabrication à grande échelle devrait prendre plusieurs mois.

A quoi sert la période de confinement ?

Le confinement a commencé en France le Mardi 17 Mars 2020 à 12h. Il a pour but de freiner la propagation du virus et d’éviter l’engorgement du système de santé, notamment les services de réanimation dans les hôpitaux publiques et cliniques privées. En temps normal, une personne peut contaminer 2 à 3 autres personnes. Avec le confinement, les autorités publiques espèrent faire diminuer ce ratio à minima à 1 pour 1.

Puis-je sortir de chez moi pendant la période de confinement ?

Vous pouvez sortir de chez vous au moyen d’une attestation dérogatoire (unique pour chaque sortie) téléchargeable sur le site du Ministère de l’Intérieur, et seulement dans les cas suivants :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr).
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; consultations et soins des patients atteints d’une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile (comment calculer le rayon autour de votre domicile ?), liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Toute infraction à ces règles peut être sanctionnée :

  • 1re sanction : amende forfaitaire de 135€ (majoration à 375€)
  • récidive dans un délai de 15 jours : amende forfaitaire de 200€ (majoration à 450€)
  • à plus de trois reprises dans un délai de 30 jours : délit puni d’une amende de 3750€ et passible de 6 mois d’emprisonnement.

Depuis le lundi 6 avril 2020, une attestation dérogatoire numérique est accessible, complémentaire au dispositif papier.

Puis je rendre visite à une personne âgée en EHPAD ou en maison de retraite ?

Pour les personnes âgées, les visites en EHPAD, qui étaient suspendues depuis le jeudi 12 mars, peuvent reprendre à partir du 20 avril sous certaines conditions :

  • Pas plus de deux personnes par famille,
  • Il ne sera pas possible d’avoir de contacts physiques avec la personne,
  • Sous la responsabilité des directions des établissements qui diront quand les visites seront possibles et dans quelles conditions.

Qu’est ce que la distanciation sociale ?

La distanciation sociale ou éloignement social, est une mesure non pharmaceutique prise par les responsables de la santé publique pour contrôler ou ralentir la propagation d’un virus ou d’une maladie très contagieuse. Dans le cadre du COVID-19, il est recommandé de garder une distance minimale d’1 mètre entre chaque individu.

Quelles sont les mesures de soutien économique pour faire face à la crise ?

Pour minimiser l’impact de la crise du COVID-19 sur l’économie française et favoriser une reprise économique rapide, le gouvernement a pris les mesures suivantes : 

  • Des délais de paiement d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts)
  • Dans les situations les plus difficiles, des remises d’impôts directs pouvant être décidées dans le cadre d’un examen individualisé des demandes
  • La suspension des loyers, des factures d’eau, de gaz et d’électricité pour les PME en difficulté
  • L’aide de 1 500 euros pour les petites entreprises, les indépendants, et les microentreprises les plus impactés grâce au fonds de solidarité
  • Un soutien de l’Etat et de la Banque de France (médiation du crédit) pour négocier avec sa banque un rééchelonnement des crédits bancaires
  • Le maintien de l’emploi dans les entreprises par le dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé
  • L’appui au traitement d’un conflit avec des clients ou fournisseurs par le Médiateur des entreprises
  • La reconnaissance par l’État et les collectivités locales du coronavirus comme un cas de force majeure pour leurs marchés publics. En conséquence, pour tous les marchés publics d’État et des collectivités locales, les pénalités de retards ne seront pas appliquées.

Pour plus d’informations sur les mesures économiques : https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises

Mon proche âgé est isolé pendant la période de confinement. Quelles solutions ?

Il est indispensable de maintenir une communication avec vos proches âgés pour lutter contre leur isolement. Diverses solutions existent : 

  • Échanger avec eux par téléphone, chats en ligne, SMS, email, vidéo… La ligne d’écoute téléphonique des Petits Frères des Pauvres Solitud’écoute (0 800 47 47 88, anonyme et gratuite, 7j/7, de 15h à 20h), réservée aux personnes isolées de plus de 50 ans est renforcée depuis l’annonce du confinement
  • Leur adresser un mot gentil, un dessin, une petite attention par courrier ou directement via internet
  • Certains voisins proposent de faire les courses pour les personnes âgées et isolées autour d’eux. C’est également un service que proposent les enseignes Franprix (0 805 620 370) et Monoprix (0 800 05 8000) les paniers peuvent être commandés directement grâce aux numéros verts. Les auxiliaires de vie Amelis peuvent également vous venir en aide pour les courses.
  • Visiter virtuellement les célèbres musées parisiens directement depuis chez soi grâce à la réalité virtuelle ! Mais aussi, continuer d’écouter de la musique ou des podcasts sur Youtube et Spotify.
  • Jouer à des jeux vidéos. L’organisation mondiale de la santé s’est associée à 18 acteurs du monde du jeu vidéo pour lancer l’initiative « jouez ensemble, mais à distance ». Le but : permettre aux personnes d’entretenir des liens grâce aux jeux vidéo en ligne. Certaines maisons de retraite utilisent aussi les jeux vidéos comme outil de rééducation.
  • Veiller à maintenir un rythme et une hygiène de vie sains (prendre son repas à des heures fixes, garder une alimentation équilibrée, se lever et se coucher à la même heure chaque jour…)
  • Faire appel aux services d’une dame de compagnie pour conserver des relations sociales de qualité.

Quelles solutions pour mieux vivre le confinement avec un enfant autiste ?

La Délégation interministérielle à la stratégie nationale pour l’autisme au sein des troubles du neuro-développement met à disposition un guide pratique destiné aux parents d’enfants autistes. 

Ce guide propose des idées et des recommandations aux parents pour aborder le confinement dans les meilleures conditions.

Les centres ressources autisme (CRA) étant fermés durant le confinement, pour répondre à toutes les questions liées à l’autisme, la plateforme d’information nationale « Autisme info service » est renforcée : 0 800 71 40 40.

Les centres ressources autisme (CRA) adaptent leur permanence téléphonique. Infos sur le site du Groupement national des CRA.

A noter que le Président de la République a annoncé, Jeudi 2 avril 2020, un aménagement des règles de confinement pour les autistes leur permettant de sortir plus souvent.

Que faire en cas de violences conjugales ?

Avec l’augmentation de 30% des violences conjugales depuis l’annonce du confinement, un dispositif d’alerte a été mis en place. 

Vous pouvez accéder à la plateforme “arrêtons les violences” pour recevoir de l’aide anonymement en ligne 24h/24 et 7 jours/7.

Le 3919 est le numéro national de référence pour les violences faites aux femmes. Il propose une écoute, informe et oriente vers les dispositifs d’accompagnement et de prise en charge.

Le numéro 0 800 059 595 (Viols Femmes Informations) est accessible. Les commissariats restent ouverts durant le confinement pour tous les dépôts de plainte.

Le 119 est le numéro national dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l’être.

Composez le 17 pour joindre la police ou la gendarmerie en cas d’urgence.

Quels sont les services utiles pendant la période de confinement ?

Informations sur le COVID-19

Numéros et informations utiles

  • 119 : Violences sur les enfants (ou sur le site internet allo119.gouv.fr)
  • 114 : En cas d’urgence médicale pour les personnes déficientes auditives.
  • 0 800 130 000 : Le numéro vert qui répond aux questions sur le nouveau coronavirus est ouvert 24 h/24 et 7 jours sur 7
  • 09 70 28 30 00 : Le dispositif « La Croix-Rouge chez vous » vient en aide aux personnes vulnérables et isolées chez elles. ouvert de 8 h à 20 h, 7 jours sur 7, peut apporter un soutien psychologique et des produits de première nécessité.
  • Collectif pour la protection de l’enfance #SosEnfantsPlacés. Les professionnels peuvent faire remonter leurs difficultés à l’adresse email à [email protected] 

Handicap

  • Le site Soliguide permet de connaître les structures restant ouvertes aux personnes démunies pendant le confinement.
  • Handicap : Une « foire aux questions » est accessible aux professionnels médico-sociaux sur le site du secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées.
  • Espace gouvernemental dédié aux personnes en situation de handicap pour toute question sur le coronavirus. Il offre, 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 une transcription écrite et, du lundi au vendredi, entre 8h30 et 19h, du langage parlé complété et un interprétariat en langue des signes française. Pour le contacter, cliquez sur ce lien.
  • La plateforme solidaires-handicaps.fr recense un grand nombre d’initiatives destinées à aider les personnes handicapées et leurs proches pendant la crise sanitaire.

Livraison à domicile

Commander directement en ligne depuis chez soi et éviter les risques de contamination

Vos courses

Des repas cuisinés par des chefs

Des croquettes pour votre animal de compagnie 

Banques

La plupart des banques disposent d’un site web ou d’une application mobile qui permettent aux utilisateurs de pouvoir accéder à leurs comptes et de suivre leurs dépenses. Vous pouvez également les contacter directement depuis leurs pages Facebook ou sur Messenger.

Outils de chat & vidéos

Continuer de communiquer avec vos proches grâces aux outils dédiés : 

Activités culturelles

Visiter un musée, assister à une pièce de théâtre tout en restant chez soi, c’est possible :

Divertissements 

Films en streaming

Musique en streaming

Jeux vidéos à plusieurs 

Sources :

3 Commentaires

    • Bonjour,

      La téléconsultation est en effet pratique, car elle facilite l’accès aux soins, notamment pour les personnes vivant dans des régions éloignées. Elle est d’ailleurs maintenant remboursée par l’assurance-maladie (nous avons rédigé un article à ce sujet que vous pouvez consulter ici)

      Dans le cas du Coronavirus et du confinement, la téléconsultation a également été très utile sur différents points : Meilleure prise en charge pour les patients atteints par l’épidémie depuis leur domicile; continuité de service pour les autres patients ayant une maladie chronique et ne voulant pas s’exposer à l’extérieur; protection des professionnels de santé de l’infection, etc..

      Cordialement, l’équipe Amelis

  • Bonjour , oui les télé consultations sont biens quand un examen du corps n’est pas utile ! par exp : pour le renouvellement d’ordo , pour avoir un avis de son médecin traitant sur les effets d’un médicament , pour la demande d’ordonnance en cas d’urgence et que votre médecin connait le problème , ou encore une consultation pour un problème qui ne demande pas une auscultation . Voilà , mais vous aviez déjà une réponse de l’équipe Amélis , la mienne sera la confirmation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *