Coronavirus et Confinement des personnes âgées

Confinement des personnes âgées : Quelles solutions contre l’isolement ?

La décision du gouvernement d’imposer un nouveau confinement à toute la population française n’est pas sans conséquences pour les personnes âgées. Si les visites en maisons de retraite sont cette fois autorisées, il influence leur moral en augmentant leur anxiété. Quelles sont les solutions pour surmonter cette période difficile ?

Le confinement des personnes âgées : une mesure nécessaire

Le gouvernement a annoncé l’instauration d’une deuxième période de confinement afin de limiter la propagation du virus et de faire face au manque de place dans les hôpitaux. 

Ce confinement concerne toute la population dont les personnes âgées et fragiles, qui sont les plus touchées par le virus. L’assistance aux personnes vulnérables est un motif familial impérieux faisant partie des raisons de déplacement et de contact acceptées. Les visites en EHPAD et maisons de retraite sont donc possibles dans le strict respect des gestes barrières.

Cette autorisation a pour but de continuer à protéger les populations fragiles et malades, tout en prenant en compte leurs besoins psychologiques. Dans le cas des personnes âgées, elle est bien sûr cruciale : le 20 octobre 2020, le taux d’admission en réanimation est de 36 % chez les 65-74 ans et de 28 % chez les plus de 75 ans (1). Après cette période de confinement, il sera nécessaire de continuer à réfléchir à ses sorties, se protéger, respecter les mesures d’hygiène et la distanciation sociale, autant de réflexes qui doivent perdurer pour lutter contre le coronavirus.

Coronavirus : répartition des décès par tranche d'âge
Répartition des hospitalisations, réanimations et décès du Covid-19 par tranche d’âge au 20 Octobre 2020 – Source Santé Publique France

Le confinement est difficile à vivre pour les personnes âgées qui ressentent plus durement la solitude. Celle-ci était présente avant le confinement, mais s’accentue depuis le début de la crise sanitaire. On estime que 300 000 personnes sont en situation de “mort sociale” en France.

indicateur isolement personnes agées par cercle de sociabilité
Isolement des personnes âgées par cercles de sociabilités – Source : Petits Frères des Pauvres

Un confinement qui isole de plus en plus les personnes âgées

Une étude des Petits Frères des Pauvres menée sur une population de personnes de plus de 60 ans révèle des chiffres alarmants sur les effets du premier confinement : 

  • 720 000 personnes âgées n’ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement ;
  • si 87 % ont eu quelqu’un à qui se confier pendant le confinement, 650 000 n’ont trouvé personne à qui parler ;
  • pour 41 %, le confinement a eu un impact négatif sur leur santé morale et 31 % sur leur santé physique ;
  • 32 % ont ressenti de la solitude tous les jours ou souvent, soit 5,7 millions de personnes. 13 % ont ressenti cette solitude de façon régulière ;

À domicile, les personnes âgées se replient sur elles-mêmes à cause de la solitude : leur routine quotidienne, faite de rencontres en salles communes, de moments privilégiés avec leurs proches, ou de rendez-vous avec des auxiliaires de vie est aujourd’hui rendue difficile par les conditions exceptionnelles que nous traversons. Les familles sont également concernées, car elles souffrent aussi de cette situation dont elles connaissent les conséquences sur leurs proches âgés. 

isolement des personnes âgées par territoires
isolement des personnes âgées par territoires – Source : Petits Frères des Pauvres

Si la solitude qui découle du confinement est source de nombreuses inquiétudes, toutes les personnes de 65-70 ans et plus n’ont pas forcément une santé fragile. L’appel à la responsabilité de chacun doit empêcher de stigmatiser les personnes isolées durant ce confinement, qu’elles vivent à domicile ou en EHPAD.

Comment mieux vivre le confinement quand on est une personne âgée ?

Les moyens d’agir pour atténuer les inconvénients du confinement sont du ressort de toutes les personnes et acteurs concernés : les seniors eux-mêmes occupant activement leurs journées, leur famille en restant en contact régulier avec leurs proches, mais aussi les entreprises et l’Etat en facilitant leur quotidien. 

Suite à l’étude menée sur les effets du premier confinement sur les personnes âgées, les Petits Frères des Pauvres demandent au public de changer de regard sur elles en luttant contre l’âgisme et leur invisibilité, de reconnaître leur capacité de prise de décision et de les aider à exercer leur citoyenneté. Ils préconisent de soutenir l’engagement de bénévoles pour accompagner les aînés et prévenir leur isolement à l’échelle locale, à domicile ou en EHPAD, notamment quand leurs revenus sont modestes.

En attendant, un portail sur le site du gouvernement rassemble actions et outils libres d’accès, disponibles sur l’ensemble du territoire pour aider à la lutte contre l’isolement des personnes âgées. Il cible les professionnels du grand âge, proches aidants et personnes âgées, élus locaux, citoyens et associations.

On ne saurait trop recommander aux personnes âgées de s’adonner aux loisirs traditionnels tels la lecture, sortir marcher dans le jardin et utiliser Internet quand c’est possible. Continuer à bouger à la maison aide à mieux se sentir physiquement et mentalement, et fortifie ses défenses immunitaires. Eviter de rester assis trop longtemps limite les problèmes de circulation veineuse et le risque de chute. Bouger régulièrement, au moins 30 minutes par jour, et prendre un peu le soleil, même à sa fenêtre, aide à se sentir en forme et avoir meilleur moral.

L’Organisation Mondiale de la Santé recommande même les jeux vidéo pour leurs dimensions sociale et physique. Ils sollicitent les fonctions cognitives et motrices. Pour certains d’entre eux, il est possible de jouer en ligne, de partager un bon moment avec ses enfants et ses petits-enfants, et de bouger (Wii, Kinect). 

La technologie vient à la rescousse des familles en temps de séparation forcée, que ce soit par appels téléphoniques réguliers, échanges en visio, via Whatsapp ou Messenger, ou partage des photos et vidéos. Autant d’occasions de contact qui aident à tenir jusqu’à la prochaine rencontre. Cette fois, dans les EHPAD, les visites sont autorisées dans le respect des gestes barrières sous la responsabilité du personnel.

Les entreprises ne sont pas en reste pour aider les personnes âgées à mieux vivre le confinement. De nombreuses applications proposent jeux, quiz, webconférences et cours à distance : c’est le cas de Dynseo, plateforme de jeux intergénérationnelle, Neosilver, Happy Visio, Ammy propose d’aider les seniors avec leurs courses ou l’assistance informatique grâce à un réseau d’entraide solidaire. Emotivi lutte contre l’isolement en EHPAD grâce à la vidéo sur le poste de télévision permettant aux familles de communiquer avec leur proche âgé.

Enfin, les mesures du plan de mobilisation nationale contre l’isolement proposé par Jérôme Guedj sont plus que jamais nécessaires. Leurs fondations doivent reposer sur les souhaits exprimés par les personnes âgées. Les aidants et les professionnels sont concernés, les élus, bénévoles, associations et citoyens en général ont aussi un rôle à jouer, afin que la lutte contre l’isolement soit l’affaire de tous. Ces mesures incluent le service téléphonique de la Croix-Rouge Française, de 7h à 20h au 09.70.28.30.00 pour aider les personnes vulnérables. L’accent est mis sur le développement du bénévolat et la mise en ligne d’une plateforme de bonnes pratiques partagées par les associations et les collectivités locales.

Cette situation exceptionnelle complique la vie de nos proches âgés, mais grâce aux solutions possibles de soutien à leur vie quotidienne, il est possible de mieux vivre cette période difficile, en gardant à l’esprit que chaque jour écoulé nous rapproche de la fin du confinement.

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *