De plus en plus de seniors souhaitent vieillir à domicile et dans de bonnes conditions. L’accompagnement des personnes âgées est nécessaire pour accomplir cet objectif. Cela passe notamment par l’action quotidienne des aides à domicile, auxiliaires de vie et aides ménagers qui agissent pour leur permettre de vieillir dans de bonnes conditions. Découvrez de quelle manière dans cet article.

Qu’est-ce que l’accompagnement des personnes âgées ?

L’objectif de l’accompagnement d’une personne âgée est de lui fournir une assistance dans la gestion de ses tâches domestiques mais aussi ses actes essentiels quotidiens. L’accompagnateur du senior adapte son intervention au niveau de dépendance de la personne aidée en prenant en compte ses besoins, ses attentes et ses capacités. Grâce à leur travail, les personnes âgées vivent mieux chez elles : leurs habitudes de vie sont préservées, dans un cadre de vie familier et rassurant le plus longtemps possible. Les missions d’accompagnement peuvent être temporaires, par exemple après une hospitalisation ou pendant une période de guérison, ou à long-terme quand la perte d’autonomie est irréversible.

Outre son accompagnement dans l’accomplissement des actes essentiels de la vie, la présence quotidienne de l’aide à domicile aide à rythmer la vie de son bénéficiaire. Elle soulage les aidants familiaux en leur redonnant du temps pour eux-mêmes. Elle allège leur charge mentale liée aux soins à apporter à leur proche âgé en perte d’autonomie. Elle aide aussi les conjoints âgés qui ont eux-mêmes besoin d’aide et ne peuvent assurer l’assistance dont a besoin leur conjoint.

Les auxiliaires de vie et aides à domicile proposent différents types d’accompagnements notamment pour :

Infographie présentant l'importance de l'accompagnement à domicile des personnes âgées
Chiffres sur l’importance de l’accompagnement du grand âge / Source : ARS

Accompagnement des personnes âgées dans la vie quotidienne

L’accompagnement au quotidien consiste à aider la personne dans ses tâches domestiques

  • le ménage : entretien des sols, vitres, dépoussiérage, vaisselle, rangement avec usage approprié et gestion des produits d’entretien…
  • l’entretien du linge de maison et des vêtements : lessive, séchage, repassage, couture…
  • effectuer réparations simples ; 
  • les courses et la préparation des repas en respectant les contraintes alimentaires liées à un régime, la gestion des denrées alimentaires.

Cet accompagnement peut se limiter à être avec la personne qui reste active mais qui a besoin d’assistance sans qu’on se substitue entièrement à elle : transporter des objets lourds, accomplir des actions nécessitant une certaine force ou résistance ou des capacités physiques ou cognitives qui se sont amoindries (vision, dextérité…). Le dialogue avec la personne et son écoute sont primordiaux pour que l’accompagnateur de la personne âgée sache exactement ce qui est attendu d’elle et comment elle doit agir.

Accompagnement des personnes âgées dans les gestes essentiels

Une grande partie de l’accompagnement de la personne âgée consiste en une aide aux gestes essentiels de la vie par lesquels on entend :

  • prendre soin de son hygiène (aide à la toilette) et de son apparence, incluant une assistance au lever et au coucher, pour s’habiller et se déshabiller, faire ses besoins ;
  • manger suffisamment, selon ses besoins nutritionnels en respectant son régime alimentaire et prendre un traitement médical si nécessaire, boire (en temps normal mais aussi durant une canicule) et passer la journée de manière confortable ;
  • se déplacer dans sa maison et en dehors ;
  • communiquer avec ses proches et le personnel médico-social ; 
  • se divertir tout en restant chez soi ;
  • rester un citoyen qui exerce ses droits et ses devoirs ; 
  • gérer son budget domestique.

L’accompagnement peut également consister en une présence rassurante la nuit pour aider à se lever, calmer des angoisses nocturnes et répondre aux besoins. L’objectif est d’assurer que la personne aidée vive confortablement et dignement en préservant l’intimité et le bien-être de la personne. Il suppose aussi d’observer ses réactions dans des conditions spécifiques et sa progression ou son adaptation à un traitement médical, un retour d’hôpital, après un choc émotionnel…

Il implique de faire à sa place ces gestes si elle ne peut plus les faire, sinon de l’inciter à faire seule en se faisant aider si nécessaire.

Accompagnement dans la vie sociale

Face à l’explosion de l’isolement des personnes âgées, l’accompagnement à la sortie et la vie sociale est devenue très important pour les personnes en perte d’autonomie. En premier lieu, la personne peut sortir pour faire un peu d’exercice en faisant une promenade et se sentir mieux. Accompagnée, elle élimine le risque de tomber sans savoir se relever. Elle se sent moins vulnérable car elle sait qu’elle peut être aidée en cas de besoin : après une hospitalisation, un affaiblissement en début ou en cours de maladie, en dépression, après un deuil, ou face à l’anxiété causée par la perte de sa mobilité et sa capacité à réagir si un incident survenait… Les auxiliaires de vie rassurent et motivent aux sorties, même quand le cœur n’y est pas : elles contribuent à la bonne santé mentale de leur bénéficiaire.

L’accompagnement à la vie sociale concerne aussi :

  • les sorties pour se divertir : les rendez-vous de la vie culturelle, amicaux, ”plaisirs” tels que le coiffeur, l’esthéticienne, la bibliothèque, pour accomplir des activités créatives voire même sportives adaptées et régulières. Cet accompagnement maintient le lien social et entretient l’intérêt pour les plaisirs de la vie ; 
  • assurer ses rendez-vous médicaux et administratifs, ou assurer ses obligations personnelles et publiques : l’accompagnateur s’assure que la personne est préparée à ses rendez-vous en emportant les dossiers nécessaires ;
  • accompagnement vers les gares, aéroports… avant prise en charge par les compagnies de transport. Là aussi, il assure la préparation au voyage : bagages, papiers, organisation du planning nécessaire au départ ou au retour.

L’accompagnement aux sorties signifie que l’accompagnateur doit pouvoir conduire.

L’accompagnement à la vie social implique enfin de soutenir le moral de la personne grâce à sa présence, le dialogue et l’échange d’idées. Cela inclut de la divertir et la stimuler par des jeux, la lecture et toute autre activité bénéfique à son bien-être mental et affectif.

infographie sur l'isolement des personnes âgées et l'importance de leur accompagnement
Chiffres sur l’isolement des personnes âgées / Source : Petits Frères des Pauvres

Quel est l’accompagnement proposé par Amelis ?

Spécialiste des services à la personne depuis 2002, Amelis accompagne les personnes âgées ou en situation de handicap à leur domicile pour leur permettre de continuer à vivre épanouies et sereines chez elles. Ses services incluent l’aide aux gestes essentiels de la vie quotidienne, aux repas, l’aide ménagère, la compagnie, la téléassistance et le portage de repas.

Ses aides à domicile expérimentées conçoivent leur intervention auprès de leur bénéficiaire, en concertation avec lui pour s’adapter à ses besoins, ses aptitudes et ses attentes, pour faire avec lui plutôt que pour lui. La gamme complète de ses services a pour but de garantir l’autonomie à domicile en cultivant une approche professionnelle, technique et humaine. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.