qi gong

Qi Gong : définition, bienfaits & déroulement d’une séance

Art millénaire, le qi gong est de plus en plus pratiqué en Occident pour ses vertus sur la santé physique et mentale. Issu d’une des 5 branches de la médecine traditionnelle chinoise, il est idéal pour pratiquer une activité physique complète et douce à tous âges. Qu’est-ce que le qi gong, quels sont ses effets bénéfiques et comment se passe une séance ?

Qu’est-ce que le qi gong ?

Le qi gong est une discipline visant à maîtriser le souffle, ou énergie vitale (le “qi”, se prononçant “tchi”, “gong” signifiant travail). Le qi comprend 2 courants d’énergie opposés, yin (froid), et yang (chaud), dont l’équilibre peut être perturbé en raison de dysfonctionnements internes et de causes externes. Il faut alors le rétablir pour se soigner, l’idéal étant de pratiquer le qi gong pour prévenir les maladies et renforcer le système immunitaire. 

Avec le Tai-chi-chuan (un art martial), il forme l’un des 5 aspects de la médecine chinoise. Il s’appuie sur l’un de ses principes : la circulation du souffle selon les méridiens du corps, pour maintenir son équilibre énergétique et la santé des organes. Sa pratique consiste en l’exécution de mouvements lents, synchronisés avec la respiration abdominale. 

Le qi gong entraîne la concentration et renforce la maîtrise de son corps grâce à une gestuelle variée, au maintien de postures immobiles, d’étirements et de moments de visualisation. Son objectif est de parvenir à l’harmonie corporelle et mentale. 

Pour le pratiquer, pas d’impératif de condition physique. Le qi gong est accessible aux débutants de tous âges, seniors, personnes handicapées, enfants et adultes.

Bienfaits du qi gong

Le qi gong présente plusieurs avantages pour qui souhaite entretenir sa forme et se sentir mieux. Il apaise certaines douleurs et aide à lutter contre des pathologies graves :

  • il assouplit les muscles, les articulations et soulage les tensions : grâce à des mouvements sans à-coups et un travail autour de l’axe du corps, il éduque aux bonnes postures. Les étirements et l’amplitude des mouvements sont privilégiés. Il rend les muscles plus résistants par des positions prolongées ;
  • il régule l’hypertension : le rythme des mouvements demande calme et concentration, favorisés par la respiration abdominale. Les vaisseaux sanguins se dilatent et la tension artérielle diminue ;
  • il améliore la digestion : nos habitudes alimentaires mettent notre système digestif à rude épreuve (côlon, intestin…). Le qi gong en débloque l’énergie, stimulant la digestion et le transit intestinal ;
  • il aide à mieux passer le cap de la ménopause : bouffées de chaleurs et autres inconforts sont difficiles à vivre pour bien des femmes. Le qi gong aide la régulation hormonale par des exercices particuliers ; 
  • il relaxe les yeux : fatigués par la lumière bleue des écrans, certains exercices, automassages et pressions sur des points d’acupuncture, ou qi gong des yeux, soulagent la fatigue oculaire ;
  • il lutte contre le stress : l’exécution, la répétition du mouvement et une respiration adaptée fixent l’attention du pratiquant. Le taux de cortisol dans le sang baisse, un état de relaxation s’installe. S’ensuit un sommeil de meilleure qualité  ;
  • il permet de mieux récupérer après un cancer : l’ensemble de ces effets est maintenant démontré sur l’organisme par des études scientifiques, le patient pratiquant le qi gong est moins fatigué et subit moins d’effets agressifs des traitements anticancéreux. Son moral s’en trouve amélioré.

Déroulement d’une séance

Il faut être à l’aise pour pratiquer le qi gong. On privilégie une tenue large, confortable et des chaussures plates.

L’important est de persévérer et de répéter ses mouvements : c’est pourquoi on préconise de faire plusieurs séances dans la semaine. L’idéal est de commencer par une séance de qi gong du matin durant quelques minutes, avec des exercices que l’on répète 3, 6 ou 9 fois. Avec régularité et persévérance, on devient plus endurant et on gère mieux son effort en respirant d’une manière adaptée.

Une séance dure de 45 à 90 minutes. Elle détend, donne la sensation d’avoir effectué un travail physique sans provoquer de courbatures, sauf si la séance est l’occasion d’une reprise d’activité physique. Elle procure un sentiment de paix mentale et de satisfaction. La visualisation et la concentration permettent de ressentir les flux d’énergie, et d’harmoniser son souffle et sa gestuelle.

Elle se compose de 4 étapes distinctes :

  • la préparation pour calmer le mental et assouplir ses muscles : on exécute des mouvements particuliers et des exercices de respiration, assis, debout, ou allongé ;
  • les postures statiques visent à travailler autour de l’axe de son corps (du nez aux talons, en passant par le ventre et le coccyx), et poser sa respiration. Chaque posture dure quelques minutes et peut provoquer un inconfort. En persévérant, ces sensations disparaissent ;
  • les exercices de mouvements amples aux transitions précises, demandant concentration, coordination, effort de visualisation et relâchement ;
  • le retour au calme, avec quelques mouvements et des postures assises. Il peut s’accompagner d’auto massages et d’une séance de méditation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *