Pour qu’une personne âgée handicapée puisse continuer à utiliser et apprécier son logement, il faut lui permettre d’être le plus mobile et indépendant possible. Si des travaux sont souvent nécessaires pour adapter son logement, il existe aussi de nombreux petits équipements très utiles. Voyons comment limiter les contraintes et aménager son espace personnel.

Quels aménagements pour se faciliter le quotidien ?

Le maintien à domicile est souvent sollicité en situation de handicap, malgré les contraintes que cela représente : il faut adapter le logement selon le degré de dépendance, revoir l’accès aux équipements et veiller au confort si le logement est ancien (isolation, dépenses énergétiques, etc.).

Il existe heureusement tout un panel de solutions, pour se déplacer sereinement et franchir les obstacles. On recherchera des moyens fonctionnels et sécuritaires avant tout, sans oublier le style : les gammes d’équipements permettent aujourd’hui d’aménager son intérieur de façon pratique et à son goût ! Couplés avec une aide à domicile, quelques outils ergonomiques peuvent suffire pour vivre confortablement. Voici les principaux travaux à envisager selon les situations :

  • Agrandissement des ouvertures de portes, si passage d’un fauteuil ou d’un déambulateur
  • Mise en place d’une rampe d’accès s’il y a des marches à l’entrée
  • Installation d’un fauteuil élévateur le long de l’escalier, ou réaménagement du rez-de-chaussée comme nouvel espace de vie
  • Sanitaires à rendre plus accessibles, agrandissement de la cabine de douche
  • Installation de barres d’appui pour éviter les chutes
  • Mise en place de systèmes d’alerte et d’assistance.

La personne handicapée, les aidants et les professionnels du bâtiment devront se concerter pour prendre les meilleures décisions, afin de réaliser les travaux adaptés aux besoins et au niveau de handicap de l’occupant.

Des astuces pour adapter son logement à tout type de handicap

Il existe également de nombreux produits destinés à compenser les handicaps et déficiences (problèmes de mobilité, mais aussi malvoyance, difficultés de préhension, pertes d’équilibre, incontinence, mal de dos, maladie d’Alzheimer, etc.). Autant d’astuces pour prolonger l’autonomie !

  • Revêtements antidérapants au sol
  • Rehausseurs de chaise ou de WC
  • Systèmes de balisage lumineux, repères colorés sur les objets du quotidien
  • Téléphones portables simplifiés, aide informatique
  • Ustensiles de cuisine adaptés
  • Loupes, agrandisseurs électroniques, objets parlants et à gros caractères (montre, calculatrice, balance, etc)
  • Divers accessoires de préhension et d’aide à l’habillage

Chaque pièce de la maison peut ainsi être repensée, pour un quotidien chez soi sûr et agréable. Le travail des aidants et des professionnels de santé s’en trouvera également facilité, favorisant une ambiance sereine et cordiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *