Si l’apprentissage des langues étrangères n’est pas réputé être le fort des Français, la situation change et les seniors ne sont pas en reste. Avoir appris une langue au préalable est un avantage, mais ce n’est pas une condition obligatoire pour réussir à se lancer après 60 ans. On fait le point sur les avantages de l’apprentissage d’une langue, les méthodes à utiliser et quelques astuces qui donnent confiance.

Apprendre une nouvelle langue à la retraite, c’est possible

Pour les seniors, l’âge n’est pas une barrière pour apprendre une langue : en 2014, une étude Ifop / Babbel, éditeur de solution linguistique, montrait que 85% des seniors interrogés se disaient capables d’apprendre une langue étrangère (1). Une activité d’autant plus motivante qu’elle est réputée bénéfique pour le cerveau. En 2019, la même étude montrait que 30% des utilisateurs de Babbel ont entre 60 et 75 ans.

Plus qu’un exercice intellectuel, l’apprentissage d’une langue étrangère est enrichissant à plus d’un titre. Parler une langue étrangère est bien sûr utile en voyage : les seniors voyagent de plus en plus de manière indépendante et comptent sur eux-mêmes pour communiquer. La langue est aussi un pont vers une nouvelle culture, donnant de précieuses indications sur la manière de penser des habitants d’un pays. Parmi les autres motivations : retrouver ses racines, dialoguer avec ses petits-enfants, leurs parents étrangers, et même l’amour !

Lorsqu’on veut se lancer mais qu’on ne sait pas quelle langue choisir ou qu’on est intimidé, il est possible d’apprendre une langue proche du français comme l’espagnol et l’italien, ou l’anglais, facile et utile partout dans le monde.

apprendre une langue : les motivations
Apprendre une langue : les motivations selon l’âge – Source : Babbel

Les avantages d’apprendre une langue à la retraite

Le temps de la retraite est la période idéale pour se lancer dans l’aventure de l’apprentissage d’une langue. Cette période dispose de nombreux avantages sous bien des aspects :

  • les retraités ont le temps nécessaire pour progresser, et ils ne se découragent pas facilement : selon Babbel, un quart des clients seniors utilisent l’application quotidiennement. 40 % utilisent son outil de révision pour vaincre leurs difficultés : ils sont motivés et se lancent plus facilement ;
  • le renforcement du lien social : il faut pratiquer pour progresser, en dialoguant avec d’autres personnes, ce qui favorise les rencontres ;
  • la mémoire est sollicitée au cours de l’acquisition du vocabulaire. Les langues étrangères musclent le cerveau par la pratique de mécanismes à appliquer (règles de grammaire, syntaxe, idiomes…), l’entraînement de l’oreille et la capacité à reproduire des sons par la prononciation. Dans le cas de langues comme le chinois, le cerveau s’appuie sur la mémoire photographique pour reconnaître les idéogrammes ;
  • l’apparition de la maladie d’Alzheimer est retardée : faisant intervenir différentes parties du cerveau dont le cortex frontal et l’hippocampe, il demande concentration, créativité, intention de communication. En s’exerçant régulièrement, on lutte contre son vieillissement. Passer d’une langue à l’autre est un exercice mental de jonglage avec les mots, dont l’étude scientifique a prouvé le bénéfice pour les capacités cognitives ;
  • c’est un moyen idéal pour découvrir une autre culture : en voyage, dialoguer avec les locaux dans leur langue permet de vivre des expériences marquantes et chaleureuses. La curiosité aiguillée, on lit des livres, on écoute des programmes culturels, on visionne des vidéos, des films…
  • on renforce l’estime de soi : c’est un défi qui nécessite discipline et audace. Chaque dialogue mené et compris, chaque information assimilée pour atteindre un but est une victoire et une récompense.

Comment apprendre une langue étrangère quand on est senior ?

À côté du cours particulier traditionnel ou de l’échange avec un natif, chacun sa méthode selon sa personnalité.

Les cours en ligne et applications pour apprendre une langue permettent un parcours à son rythme, depuis son smartphone, partout et à tout moment. Outre Babbel, en abonnement mensuel, Buusuu ou Memrise proposent des abonnements freemium. Duolingo permet d’apprendre une langue gratuitement, tout comme Qioz, pour les Franciliens. 

Des organismes proposent des voyages linguistiques spécifiques pour les seniors. Ils ont compris leur engouement pour l’immersion et développent une offre adaptée : c’est le cas notamment d’Effective Linguistique, ESL, ou encore Activa Langues.

Les universités du temps libre proposent des cours dans des structures rattachées aux universités, ouvertes à tous. Les foyers ruraux avec le concours d’associations en proposent également, comme les mairies des villes.

3 astuces pour bien débuter l’apprentissage d’une nouvelle langue

  • Avoir le bon matériel et le bon support : les médiathèques possèdent des CD-Rom pour tester un outil multimédia avant d’acheter celui qui convient le mieux ;
  • se créer un environnement propice au progrès : par internet, on accède à beaucoup de ressources pour s’immerger dans une langue chez soi. Pour progresser en anglais, on dispose de films, séries, journaux, musique… YouTube est riche en vidéos dédiées à étudier les langues de manière ludique ;
  • oser se lancer : faire des fautes fait partie de l’apprentissage. Il faut s’entraîner avant d’atteindre un niveau où l’on se sent à l’aise, mais plus on pratique, plus on progresse. Mieux vaut d’abord échanger sur des éléments de la vie quotidienne, pour prendre confiance, puis chercher à discuter sur des sujets plus variés.

Sources :

1 Commentaire

  • Excellent article ! Nous constatons en effet une demande accrue de seniors qui souhaitent se perfectionner en anglais en immersion chez un professeur natif en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *