Bienfaits musique chez les seniors

La musique et ses effets sur le corps et l’esprit

Mélodies apaisantes, attention, apprentissage… L’être humain est sensible à la musique tout au long de sa vie. Langage universel et source de bien-être, elle est de plus en plus utilisée dans les soins et le suivi des seniors, qui profitent de ses effets positifs sur la motricité et la mémoire. C’est aussi un formidable générateur de lien social.

La musique, langage universel et indispensable au bien-être

La musique favorise les relations au-delà des mots. Elle est intergénérationnelle et son action est multiple. Source d’expériences corporelles, sensorielles, sociales car son plaisir peut être partagé avec ses proches, elle marque les étapes de la vie émotionnelle et contribue à l’identité d’une personne.

La musique permet aux personnes âgées de participer le temps d’une chanson au bonheur quotidien et de cultiver leur optimisme. Elle calme l’anxiété, stimule la concentration, la mémoire, le langage… La dopamine produite par le cerveau diffuse un bien-être chez une personne écoutant la musique au moment opportun, source de bienfaits physique et mental. La musique adoucit les mœurs en influençant le comportement et les émotions.

La musique soigne aussi. Elle peut apaiser, stimuler et entraîner corps et mémoire : il s’agit de la musicothérapie.

Bienfaits sur le corps et l’esprit

La musicothérapie est fondée sur l’extériorisation des sentiments par le biais de la musique. Elle est active en improvisant chansons ou pratique d’instruments, ou réceptive et fondée sur l’écoute. Elle procure une alternative douce aux anxiolytiques et neuroleptiques en permettant, dans certains cas, de réduire leur consommation. Elle s’adapte aux préférences de styles musicaux du patient ainsi qu’à son niveau d’audition.

Sans connaissances musicales préalables, elle agit à différents niveaux au bénéfice d’une personne malade, déprimée ou isolée :

  • L’humeur : notamment en cas d’hospitalisation de longue durée, elle aide les patients à mieux supporter leur séjour et les soins, et donc les relations avec leur famille et le personnel soignant.
  • La douleur : une musique paisible déclenche la production d’endorphines diminuant douleurs et angoisse. Elle est utilisée en soins palliatifs, pré ou postopératoires et traitement de douleurs chroniques.
  • L’activité cérébrale : la dopamine augmente la créativité, entretient et stimule la mémoire, surtout chez celles pratiquant un instrument.
  • L’effort physique : elle modifie la perception de la fatigue. Les endorphines antidouleur redonnent de l’énergie.
  • Le stress : la musique renforce la résistance en baissant le niveau de cortisol, hormone du stress.
  • Le sommeil : la paix d’une musique douce aide à s’endormir et elle est propice à un sommeil réparateur. Son rythme impacte les muscles, la tension, la respiration et le cœur.
Effets de la musique sur le cerveau
polycliniquedeloreille.com

Musicothérapie et maladies neurodégénératives

Pour les personnes âgées atteintes de maladies neurodégénératives, la musique offre de nombreux bienfaits :

Dans le cas de la maladie d’Alzheimer ou de démence, la musique peut dans certains cas raviver les souvenirs du patient et leur contexte. Parfois source de plaisir, le patient peut éprouver le besoin de les partager avec son entourage. La musique stimule donc la mémoire, mais aussi la faculté d’apprentissage : un patient peut retenir une mélodie nouvelle et la reproduire, alors qu’il éprouvera beaucoup de difficultés à retenir une phrase. Elle le sort aussi d’un état d’apathie et renforce attention et sens de l’initiative que le malade peut cultiver au cours d’ateliers spécifiques. Elle fournit aussi des occasions d’interagir avec d’autres personnes.

Dans le cas de la maladie de Parkinson, elle entraîne la coordination des membres, la marche, la précision des mouvements et l’endurance. Une activité physique modérée comme la danse lutte contre la rigidité des membres et les troubles de l’équilibre. Le langage peut aussi être amélioré grâce à la musique.

La pratique d’instruments comme le piano ou l’écoute de la musique contribue à rééduquer des victimes d’AVC en travaillant sur le langage et la motricité.

D’une manière générale elle aide les patients à lutter contre la dépression et contribue à une meilleure qualité de vie. Si elle ne guérit pas ces maladies ni ne retarde leur évolution, son influence bénéfique sur les relations sociales et l’estime de soi des patients est fondamentale.

Les personnes âgées et la fête de la musique

9 français sur 10 pensent que la musique participe au lien social, selon une étude IFOP de 2017. L’amour de la musique est intergénérationnel. Se rassembler, partager, c’est important pour les personnes âgées vulnérables ou seules.

Tous les 21 juin, la fête de la musique rassemble autour d’un événement dédié à tous. Vécue comme un moment où les préférences de chacun prévalent (en style et en volume !), elle est une belle occasion d’échanges, de rires et de souvenirs qui tissent des liens forts et aident les personnes âgées à oublier un temps l’isolement, la maladie, la dépression, pour la joie, l’énergie et la connivence avec membres de leur famille et amis, de toutes générations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *