Mémoire des seniors

Mémoire des seniors: les clés pour l’entretenir

Les moyens de développer sa mémoire sont innombrables ; des actes quotidiens (courses, cuisine, etc.) aux jeux de société, en passant par une vie sociale épanouissante. Quelle que soit la situation, la méthode pour préserver la mémoire des seniors reste identique : il faut la stimuler régulièrement. Quelles bonnes habitudes peut-on instaurer facilement ?

Limiter le déclin de la mémoire avec l’âge

Plusieurs facteurs expliquent les difficultés de mémorisation qui apparaissent chez les personnes âgées, notamment la qualité du sommeil. Celui des seniors est souvent perturbé, et il est prouvé que la mémoire se dégrade en l’absence d’un bon sommeil profond.

Une heure de sieste quotidienne est ainsi bénéfique après 65 ans, afin d’améliorer ses fonctions cognitives. Une activité physique aide également à retrouver un sommeil de qualité.

Le stress et la pression sont également des sources de blocage majeurs pour la mémoire, empêchant de faire appel aisément à ses souvenirs. La sophrologie est une pratique intéressante à proposer aux seniors concernés, afin d’apprendre à contrôler leur état émotionnel et se rassurer sur leurs capacités.

De nombreux exercices sont ainsi proposés en sophrologie, comme des exercices de respiration contrôlée ou un travail axé sur les sens. Être attentif aux bruits environnants, aux odeurs, aux sensations, etc. Les nombreux souvenirs et expériences des seniors sont une base parfaite pour entretenir leur mémoire, en revenant sur des moments de vie agréables.

Les choses à savoir pour stimuler ses neurones et améliorer ses aptitudes

  • Les activités de découverte, faisant appel à la compréhension et l’écoute, sont efficaces pour conserver une bonne mémoire, si on le fait avec plaisir. Les jeux de société simples, tel que le Mémory, ou les mots croisés, Sudoku ou livres de tests sont intéressants pour les seniors.
  • La musicothérapie peut également être une grande aide. Elle permet de mobiliser la mémoire, les émotions et la concentration de façon ludique. C’est une activité artistique valorisante pour le senior, qui permet d’améliorer l’estime de soi. La musique est notamment très adaptée chez les malades d’Alzheimer, leur permettant de s’ouvrir davantage dans une situation où ils ont tendance à se renfermer.
  • Il existe un lien direct entre fréquentations (amis, famille, voisins, etc.) et dégénérescence. Il est bénéfique de développer des relations épanouissantes avec ses proches ; celles-ci stimulant les capacités cognitives de la meilleure des façons. Internet est en ce sens une solution pour conserver des échanges malgré l’éloignement, grâce aux réseaux sociaux.
  • Les personnes mangeant sainement se protègent mieux contre un déclin cognitif précoce. En effet une alimentation riche en légumes, fruits, oméga-3, etc. préserve les artères, le fonctionnement cérébral et donc la mémoire.
  • Le niveau d’audition peut avoir des conséquences importantes. Le fait d’entendre moins bien à tendance à pousser le senior à s’éloigner des autres les privant ainsi de stimulations sociales et entraînant une dégradation de la mémoire. Un bilan ORL permettra d’anticiper ces situations.

En résumé, il est important de stimuler les personnes âgées, malades ou non, afin de faire travailler leur cerveau. Les interactions peuvent être très diverses, les activités nouvelles permettant de développer l’imaginaire et garder de l’enthousiasme au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *