Les personnes âgées et la jeune génération se rassemblent lors de la semaine bleue

La Semaine Bleue : qu’est-ce que c’est ? Présentation & programme 2021

La Semaine Bleue a lieu chaque année depuis 1951. Si à sa création, elle avait pour objectif d’aider les seniors les plus démunis, son rôle a évolué vers la valorisation de leur place dans notre société. Lors de chaque édition, diverses manifestations sont organisées autour d’un thème principal afin de faire connaître les difficultés rencontrées par les retraités, mais aussi pour mettre leur rôle en lumière dans la vie économique, sociale et culturelle.

Présentation de la Semaine Bleue

La Semaine Bleue se déroule vers la mi-octobre. Elle s’articule autour d’un thème national, comme par exemple en 1988 : « Solitude, perte d’autonomie : agissons avec les associations ». Le but de la Semaine Bleue est d’informer et de sensibiliser le public sur le rôle économique, social et culturel que tiennent les personnes âgées et sur les projets d’associations, mais aussi sur les problèmes qu’elles rencontrent.

Un comité national est chargé de sa conception, composé d’associations ou d’organismes comme par exemple l’Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux (Uniopss), et aidé par des comités interdépartementaux. Dans toute la France, les acteurs accompagnant les seniors organisent avec les communes des manifestations. Objectif : créer des liens intergénérationnels et montrer aux plus jeunes la place importante qu’occupent les seniors. Le thème de 2019 : « Pour une société respectueuse de la planète : ensemble agissons » illustre parfaitement le rôle des seniors dans la préservation de la planète par leurs savoir-faire transmis aux jeunes, leur utilisation des transports en commun ou leur souhait d’habitat intergénérationnel.

Un concours décerne six prix aux meilleures mises en valeur des seniors dans la société. Différents organismes récompensent l’innovation au service des personnes âgées, comme : 

  • le ministère des Solidarités et de la Santé, la Fondation de France,
  • la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (Cnav),
  • le régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco,
  • et la Caisse centrale de la Mutualité sociale agricole (MSA)

Histoire et origine de cet évènement

À la sortie de la Seconde Guerre Mondiale, le ministère de la Santé Publique et de la Population crée « La journée des Vieillards ». La mission du Comité National d’Entente formé d’institutions de bienfaisance et de groupements représentant les intérêts des personnes âgées est d’organiser une quête nationale, relayée par les comités départementaux. 

Cette journée a pour but d’aider les personnes âgées les plus pauvres. En effet, les pensions de retraites sont soit maigres, soit inexistantes et l’argent gagné pendant les années de travail ne suffit pas à épargner pour ses vieux jours. Parallèlement, plusieurs actions se développent, mettant l’accent sur la convivialité :

  • goûters,
  • sorties,
  • repas dansants,
  • envois de cartes postales ou de fleurs,
  • visites à domicile ou dans les établissements.

Avec l’évolution du régime des retraites, la quête finance des actions collectives. En 1988, une subvention des affaires sociales remplace la collecte. 

« La journée des Vieillards » change plusieurs fois de nom et devient en 1977 la « Semaine Bleue », avec pour slogan : « 365 jours pour agir, 7 jours pour le dire ».

Affiche de présentation de la journée des vieillards
Affiche de présentation de la journée des vieillards

Semaine Bleue 2021 : quel sera le programme ?

Cette année la Semaine Bleue se déroule du 4 au 10 octobre et fête son 70ème anniversaire. Son thème est  « Ensemble, bien dans son âge, bien dans son territoire ». Aujourd’hui, les personnes âgées souhaitent vivre dans un environnement et un lieu de vie en accord avec leur autonomie tout en privilégiant le lien social. Ce peut être à domicile, en établissement ou en habitat partagé.

Le slogan de cette année est une opportunité de changer le regard habituel porté sur les seniors, vus comme une charge à travers le prisme de la dépendance, des retraites ou des dépenses médicales. D’autre part, les personnes âgées ne se reconnaissent pas forcément dans l’image véhiculée de seniors vivant à l’étranger pour des raisons fiscales, ou en EHPAD pour les plus âgés dépendants.

« Ensemble, bien dans son âge, bien dans son territoire » aborde différentes thématiques: 

  • l’alimentation évolue avec l’âge et la convivialité lors des repas prend toute son importance ;
  • l’habitat doit être adapté de façon ergonomique pour compenser les pertes de mobilité ;
  • l’accès aux commerces, aux transports doit être privilégié, ainsi que le relationnel avec les voisins pour limiter l’exclusion sociale. Aujourd’hui quatre millions des seniors de plus 60 ans n’ont pas accès à internet, renforçant leur isolement

Bien vivre son âge, c’est également participer à la vie sociale, économique et culturelle locale. C’est aussi créer du lien avec la famille et les amis en restant actif. La Semaine Bleue vise à favoriser le développement de la place des aînés dans notre société, la crise sanitaire ne faisant que confirmer cette vocation. C’est dans ce but que les associations et communes en lien avec les seniors organisent en France des manifestations locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *