Les animaux de compagnie se révèlent souvent être un soutien précieux dans la vieillesse. Lorsque la question se pose d’acquérir un nouveau compagnon, quels sont les points essentiels à prendre en compte ?

Comment la présence d’animaux génère-t-elle le bien-être ?

Les personnes âgées possédant un animal trouvent à travers lui un certain équilibre, cette compagnie limitant le sentiment de solitude et d’égarement ; l’impression de se sentir responsable et utile favorise l’estime de soi chez les seniors. Les animaux peuvent apporter de véritables bienfaits :

  • Les déficiences mentales et physiques sont mieux supportées, grâce à la présence d’un petit compagnon qui partage sa vie. La routine quotidienne d’un animal sert de repère, limitant les épisodes de confusion ou d’inattention. Les relations avec le personnel aidant peuvent s’en trouvées facilitées.
  • Le fait de s’occuper d’un animal de compagnie évite au senior de se focaliser uniquement sur ses problèmes ; le simple fait de s’en occuper permet de stimuler l’intérêt et évite de tomber dans l’apathie. Les périodes de dépression ou de tristesse sont ainsi surmontées moins difficilement, l’animal continuant d’apporter son affection, sa fidélité et sa présence bienveillante.
  • L’activité physique est largement favorisée ; les promenades, les jeux ou simplement les soins journaliers procurés à l’animal obligent à ne pas rester inactif ou prostré.
  • Un animal de compagnie créer un sentiment de réconfort et de sécurité, en plus d’apporter de la gaité au sein du foyer. Une solution qui peut s’avérer judicieuse pour une fin de vie plus douce !

Quels critères de choix pour trouver le compagnon idéal des seniors ?

Chat, chien, rongeur ou oiseau, tous peuvent contribuer au bien-être de leurs propriétaires. Mais seuls les chiens et chats permettront de développer une véritable complicité.

Pour trouver la perle rare, la clé est de définir le style de vie et le tempérament de nos aînés, ainsi que leur état de santé. La durée de vie moyenne d’un chien ou d’un chat étant d’une quinzaine d’années, il convient de faire un choix réfléchi dès le départ. Les associations spécialisées fournissent de précieux conseils avant l’adoption.

Un chien correspondra à quelqu’un souhaitant s’investir dans une relation proche, ce compagnon à quatre pattes étant capable de comprendre, d’interagir et de développer une grande complicité avec l’homme. Un bel équilibre peut ainsi naître, apaisant la personne âgée et favorisant son enthousiasme et son désir d’échanger.

Quant au chat, il présente l’avantage d’être plus indépendant et discret, tout en permettant des moments de tendresse et d’attention.

Plutôt que le choix d’une race, on portera son attention sur le caractère, en correspondance avec les attentes du senior ; un animal plutôt joueur, sage ou affectueux, c’est ce point qui déterminera l’attachement et la qualité de la relation.

Animaux et seniors peuvent se révéler très complémentaires, à condition de faire le bon choix : celui qui permettra d’améliorer et d’embellir le quotidien de la personne âgée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *