socio esthétique

Reprendre confiance en soi grâce à la socio-esthétique

Lorsque l’on est vulnérable, il est fréquent de perdre confiance en soi. La socio-esthétique aide les personnes fragilisées à combattre certaines atteintes physiques, et à prendre soin d’elles. De quoi s’agit-il exactement, quels sont ses bénéfices et comment se déroule une séance de socio-esthétique ?

Définition de la socio-esthétique

La socio-esthétique met les soins esthétiques au service des personnes en détresse psychique, sociale ou physique causée par une maladie, l’âge ou un accident. Elle les aide à renouer avec des soins perçus comme futiles mais bénéfiques pour leur bien-être. C’est un accompagnement corporel, qui réconcilie avec l’apparence pour rehausser l’image de soi. Elle contribue aussi à resocialiser ces personnes. Elle agit sur leur confort et leur psychologie grâce aux techniques esthétiques. Elle vise à transmettre les bons gestes pour prendre soin de soi aux moments difficiles de la vie.

Ces soins sont réalisés par une socio-esthéticienne diplômée, formée aux problématiques médicales et sociales. Elle travaille à domicile ou en structure spécialisée. Son approche est non-médicalisée pour que la personne soit uniquement considérée en tant qu’homme ou en tant que femme.

La socio-esthétique nécessite une formation spécifique, proposant des soins sur mesure non-médicalisés. En plus d’améliorer l’image de soi, elle influe positivement sur le moral et entraîne une meilleure acceptation des traitements.

Les intervenantes ont une approche douce et respectueuse, adaptée aux demandes de chacun : maquillage, modelage, massage. Tout commence par la mise en confiance de la personne, notamment grâce aux liens établis avec le personnel soignant.

Comment la socio-esthétique permet-elle de se sentir mieux ?

La socio-esthétique se différencie des simples séances d’esthétique. Il s’agit d’un projet de soins personnalisés, destiné aux personnes fragilisées (maladie, vieillesse, accident…).

En maison de retraite, une personne souffrant d’ennui et de solitude peut s’isoler et souffrir d’absence de contact physique. La socio-esthéticienne lutte contre cette carence tactile. Elle allie un soin par le toucher à la relation humaine pour aider la personne à briser son isolement.

Les malades d’Alzheimer, agités ou apathiques, en bénéficient aussi : les soins ont une forte dimension sensorielle par les produits utilisés, le toucher et le contact avec la socio-esthéticienne. Ils apaisent, détendent et leur stimulation cognitive déclenche un besoin de communiquer, de partager des souvenirs, un ressenti en passant par l’affect.

Le cancer et ses traitements abîment la peau et les ongles. Perte de poids, cheveux et douleurs causent une profonde angoisse et un malaise dans la relation aux autres. En plus de soins adaptés à l’état du malade, la praticienne livre ses conseils pour remédier aux inconvénients esthétiques du cancer : élégamment nouer un foulard lorsqu’on a perdu ses cheveux, ou donner des astuces de maquillage et de soins du visage pour combattre les effets visibles de la maladie. Le massage apaise le patient, renouant positivement avec son corps, d’habitude source de douleurs.

L’apparence physique de personnes souffrant d’un handicap mental témoigne de leurs difficultés à se conformer à certaines conventions sur l’image de soi. Grâce à la socio-esthétique, ces personnes peuvent apprendre à en prendre soin pour se sentir valorisées et être mieux acceptées.

Enfin, les aidants subissent fatigue et stress, oubliant de prendre soin d’eux-mêmes. Une séance de socio-esthétique est un moment pour soi : ils peuvent se laisser aller au plaisir et la détente, ou à la satisfaction d’avoir retrouvé une apparence séduisante.

Bienfaits de la socio-esthétique

Ils sont nombreux et profonds :

  • ils revalorisent l’estime et la confiance en soi en révélant la beauté de ces personnes, malgré leurs difficultés. Pour nombre de femmes, c’est l’occasion de retrouver sa féminité et son assurance ;
  • ils diminuent les angoisses que leur apparence provoque dans leur relation avec les autres, en facilitant l’acceptation de soi-même, soigné, soulagé et valorisé ;
  • ils font s’ouvrir à soi-même et se confier sur ses peurs, son ressenti corporel et ses souffrances ;
  • ils soulagent le corps et l’esprit, et aident à mieux vivre sa maladie en complétant les traitements médicaux.

Ils se traduisent par un mieux-être général qui redonne de l’énergie et une envie d’aller de l’avant en affrontant ses difficultés.

Déroulement d’une séance de socio-esthétique

Elle comprend 3 étapes et dure environ une heure ou plus :

  • la socio-esthéticienne échange avec la personne avec empathie, pour connaître ses besoins et identifier les soins à dispenser. Cette conversation dure environ un quart d’heure ;
  • la séance de soins esthétiques dure 40 minutes et peut comprendre différents types de soins, esthétiques ou de soulagement via un massage, un modelage ;
  • elle s’achève par une séance de valorisation : la personne se confie sur son ressenti, et la socio-esthéticienne prodigue des conseils utiles pour la suite. C’est l’occasion d’un dialogue sans barrières et de lien social.

Une séance tient compte de la sensibilité de chacun, de son rapport au corps et des conséquences de la maladie ou des difficultés rencontrées au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *