Un senior et un jeune entretiennent leur lien intergénérationnel

Comment créer du lien intergénérationnel ? Définition, bienfaits & idées d’activités

Malgré les incompréhensions nées de la méconnaissance du vécu par des personnes de générations différentes et des sujets de société clivants, près de 75% des Français estiment que les lien intergénérationnel est essentiel. Il est facteur de cohésion sociale et crucial pour la construction des générations futures.

Qu’est-ce que le lien intergénérationnel ?

Le lien intergénérationnel décrit la relation tissée entre des personnes d’âges différents, reposant sur la transmission d’expérience et de savoirs via l’échange. Ce lien renforce les relations familiales, la solidarité locale et fait circuler le savoir et les compétences au sein du monde du travail.  

L’expérience intergénérationnelle permet de dépasser clichés, récemment symbolisés par l’expression “OK boomer”, en luttant contre les préjugés négatifs que nourrit chaque génération contre les précédentes ou les suivantes. Par l’expérience du contact prolongé des générations entre elles, elle fait changer le regard des uns sur les autres.

Pourquoi le lien intergénérationnel est-il nécessaire ?

Les liens intergénérationnels jouent un rôle fondamental dans l’adaptation de la société face au vieillissement de la population, dont chacun peut percevoir les conséquences concrètes dans son environnement proche. Les aidants familiaux sont l’une des principales incarnations de l’importance de ce lien qui fait s’engager enfants et petits enfants au service de leurs aînés dépendants et vulnérables. Mais il peut également être un recours pour faire baisser la pression des contraintes pesant sur leurs épaules.

C’est souvent le manque de connaissance de ce que vivent les différentes générations qui crée incompréhension et éloignement.

  • Barrière du langage employé et difficultés de communication,
  • manque de passerelles entre des centres d’intérêt commun,
  • périodes de la vie où le manque d’estime de soi paralyse…

Les brèches dans le dialogue entre les générations ne manquent pas. Et pourtant, renouer les fils de ce dialogue peut se faire de manière très concrète. La mixité intergénérationnelle répond à 2 besoins forts :

Les liens intergénérationnels favorisent la cohésion d’une société et contribuent à sa solidarité, au vécu des valeurs comme :

  • le partage,
  • le respect,
  • la bienveillance,
  • l’écoute,
  • la considération de l’autre,
  • la curiosité incitant à l’échange approfondi.

Ils dopent l’estime de soi en sortant de sa zone de confort pour produire un effort de communication fructueux, empathique. Il conduit à apprendre de l’autre et offre des occasions de s’engager et de se rendre utile, un acte fondamental dans la vie sociale. 

Il est excellent pour la santé des seniors : il retarde le déclin cognitif en stimulant leurs relations aux autres et favorise le maintien à domicile. Il participe à la réduction du risque de dépression et atténue l’angoisse causée par le manque d’aide en cas de problème lorsqu’on vit seul. Le bénéfice mutuel du lien intergénérationnel peut aller jusqu’au développement de l’amitié et le sentiment de bonheur dans un contexte rassurant.

Les jeunes sont utiles aux plus âgés grâce à l’aide qu’ils peuvent leur apporter (familiarisation avec les smartphones et applications, discussions, services rendus dans la vie quotidienne, loisirs, assistance lors de sorties…) et les anciens transmettent leurs connaissances et les leçons de leur expérience. L’apport est donc réciproque : il favorise le sens de l’adaptation à l’autre qui a des besoins différents, développe la bienveillance et le sens du service rendu aux plus vulnérables, tout en respectant son opinion. Cette réciprocité est valorisante car chacun a quelque chose à apporter à l’autre.

l'importance du lien intergénérationnel
Cultivons les liens entre générations ! Source : france mutualiste

Quelques idées d’activités intergénérationnelles

Toutes les occasions de transmission de connaissances sont des activités potentielles pour créer du lien intergénérationnel. Jadis, la cuisine s’apprenait de mère en filles, tout comme nombre d’activités domestiques :

  • couture,
  • tricot,
  • jardinage,
  • bricolage,
  • mais aussi mécanique,
  • soin des animaux etc…

Comme les activités créatives et récréatives :

Les sorties culturelles, les promenades, mais aussi le fait de regarder un programme télévisé, une retransmission sportive, un film, assister ensemble à un événement est source de joie, de dialogue et de partage. Passer des moments conviviaux de la vie quotidienne comme un bon repas est source d’enrichissement et de plaisir, tout comme encourager les anciens à parler de leur vie passée, avec le support de photos ou de films. 

Comment commencer à créer du lien social lorsqu’on est senior ou jeune ?

Au centre des enjeux sociaux visant à lutter contre les effets négatifs de l’individualisme, le renforcement du lien intergénérationnel fait l’objet de nombreuses initiatives. Les associations qui luttent contre l’exclusion sont un bon point de départ pour s’engager en tant que bénévole et accorder un peu de temps aux personnes âgées.

La fracture numérique excluant les plus âgés est un réel problème auquel les jeunes peuvent apporter une réponse en les aidant à mieux comprendre, utiliser les outils numériques pour communiquer, apprendre et se divertir. Le tutorat, le soutien scolaire bénéficie aux jeunes qui se sentent soutenus en dehors de l’école mais aussi aux personnes retraitées qui leur consacrent du temps.

Le logement et ses difficultés deviennent un sujet d’expérimentation : on le voit avec l’habitat inclusif, la colocation intergénérationnelle, dans lesquels des étudiants sont hébergés en l’échange de services quotidiens. Économiquement, la formule contribue à préserver les ressources de personnes aux revenus modestes (retraités et étudiants) en créant de meilleures conditions de confort humain et matériel. Pour les jeunes, ces formules créent un contexte quasi-familial propice au calme et à l’étude. Pour les aînés, c’est l’assurance de rompre la solitude et de rythmer la vie par des discussions, des actes quotidiens accomplis en commun et un soutien en cas de baisse de moral ou de problème de santé.

France Tiers-Lieux développe l’ouverture des EHPAD sur la vie locale pour favoriser la mixité. Activités communes avec des populations différentes, crèches et même coworking s’y installent. Des startups se donnent pour mission de fournir des solutions sur le fondement de relations intergénérationnelles positives :

Lutter contre la mort sociale des personnes vulnérables, qui augmente chaque année, rend la cultivation du lien intergénérationnel plus critique. Il est aussi une condition d’épanouissement du potentiel des futures générations et un vivier de solutions aux enjeux de société qui se bâtissent aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.