Négativisme

Le négativisme peut accélérer la perte de mémoire.

Les personnes âgées qui sont isolées et inoccupées pendant de longues heures dans leur maison peuvent tomber dans un profond désarroi et perdre peu à peu la mémoire.
En effet, les activités extérieures et la compagnie sortent du négativisme et stimule l’esprit des aînés, souvent en proie à la détresse et à des émotions négatives.

« Ma mère, âgée de 80 ans et qui vit seule,  a soudainement des comportements très négatifs et devient incapable de se souvenir de ce qu’elle faisait dans la journée. »

Flavie L., 54 ans

Une étude a révélé que les personnes sujettes aux émotions négatives étaient susceptibles de développer des troubles de mémoire. En effet, chacun de nous a un comportement négatif ou positif dans la gestion des situations. Il y a des individus qui, de nature angoissée et émotive, vont appréhender les événements dans la panique et le désarroi, tandis que d’autres seront plus calmes et confiants.

S’adapter au négativisme pour le bien-être du senior

Ces facteurs émotionnels sont importants sur un plan cérébral et peuvent altérer la mémoire. On constate en effet que tout au long d’une vie, l’expérience de stress chronique affecte la zone du cerveau qui régit la réponse au stress et affecte également la partie qui régule la mémoire. Les gens naturellement anxieux seraient plus en proie à développer la maladie d’Alzheimer.
Une étude récente a également  souligné le fait que les personnes éprouvant des émotions négatives comme la dépression et l’anxiété, développaient 40% de plus de troubles cognitifs que les autres.

Donc, sachant tout cela et preuves scientifiques à l’appui, si un parent se trouve dans cet état de changement soudain et  de perte de mémoire instantanée, il est temps de consulter et de mettre en place un plan de socialisation qui l’aidera à stimuler positivement son esprit.

Les activités extérieures, la compagnie des autres, l’alimentation riche en fruits et légumes, et l’activité physique sont autant de facteurs favorables permettant d’enrayer ou de retarder la maladie d’Alzheimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *